09 février 2014

Pétition n'est pas raison (et votation non plus)

En regardant les journaux télévisés, en surfant sur les sites d'info, en parcourant les discussions sur Twitter ce dimanche après-midi deux débats mobilisent notre attention : la votation suisse et un pétition contre la taxation au kilomètre. Dans les deux cas le journaliste que je suis éprouve un certain malaise. En Suisse, le repli sur soi et le rejet des immigrés économiques. En Belgique une grande manipulation basée sur la crédulité et la malinformation (permettez-moi ce néologisme, désinformation était trop fort, et la malinformation c'est comme la malbouffe, on peut y prendre goût).

Je ne vais  pas m'étendre sur la votation Suisse. Parce que je ne connais pas ce pays. Notons juste que les Suisses ont donc démocratiquement décidé de fermer leurs frontières, qu'ils tournent ainsi le dos au principe de libre circulation cher à l'union européenne. Le résultat est serré (50,3% de votes favorables lorsque j'écris ces lignes, et un taux de participation de 56%), vous trouverez dans vos journaux de demain des kilomètres d'analyses, mais les démocrates n'ont d'autre choix que de respecter le résultat des urnes. Ne faisons pas trop la morale aux suisses. 

Si l'on lançait des référendum dans les pays voisins sur le même thème il n'est pas exclu que le résultat soit très comparable en France, en Allemagne ou en Belgique. Partager la richesse n'est pas un réflexe naturel. Il faut beaucoup de sagesse et de bonté pour y consentir, beaucoup d'intelligence pour comprendre que c'est finalement votre intérêt. Il est beaucoup plus facile de faire campagne sur le thème de la spoliation et de défendre ses privilèges durement acquis. Au cas où cela vous aurait échappé la politique d'accueil (si l'on peut dire)  mise en place par la libérale Maggie De Block en Belgique n'a pas grand chose à envier aux vues de l'UDC. Je ne parle pas des demandeurs d'asile afghans qu'on renvoie dans un pays instable mais des 3000 ressortissants européens expulsés ces derniers mois (oui 3000 vous avez bien lu, des polonais, des espagnols, des italiens et même 177 français, vous avouerez  qu'après ça  nous sommes assez mal placés pour clamer notre amour de la libre circulation des personnes). 


Du droit de circuler, il en a donc été aussi question sur les forum ce dimanche. En cause une pétition qui s'élève contre le projet de taxation au kilomètre. Le schéma est classique , une pétition en ligne attire l'attention d'un journal qui fait un article, le nombre de signataires augmente, ce qui provoque d'autres articles etc. Conclusion des médias : les belges ne veulent pas de la taxation au kilomètre. Une sorte de votation en ligne et non encadrée. Je vais le dire tout net, quitte à me fâcher avec quelques confrères : ce que je lis et entends sur ce sujet depuis deux jours est  le degré zéro du journalisme. Relayer une pétition, sans remettre l'information dans son contexte, donner la parole à ses initiateurs, sans chercher à savoir qui ils sont, et même appeler à signer la pétition (avec un onglet "signer la pétition" au milieu de l'article, oui messieurs-dames) n'est pas du journalisme mais du militantisme et de la manipulation (si c'est conscient) ou de la bêtise (dans l'hypothèse ou ces journalistes du weekend ne se rendent pas compte de ce qu'ils font, concentrés seulement sur leur nombre de clics). 

Voici le texte de cette fameuse pétition : 
Comme vous le savez, le Gouvernement envisage d'imposer une taxe au kilomètre parcouru en voiture.
Il est inadmissible que nous soyons obligés de payer pour se déplacer au travail ou encore rendre visite à sa famille, ses proches ou ses amis...
Le projet pilote commence ce 17 février et durera deux mois, nous avons donc ce petit délai pour réagir!!!
Voila pourquoi je vous demande de signer cette pétition afin de tenter d'enrayer cette taxe.



"Enrayer cette taxe" c'est la formule magique, basique mais efficace. Le problème c'est qu'il n'est nullement question d'une nouvelle taxe mais d'une nouvelle perception d'une taxation déjà existante et connue sous le nom de "taxe de roulage". Ce test (et ce n'est rien d'autre qu'un test à ce stade) consiste à étudier une forme de modulation pour encourager à un usage différencié et raisonné de son automobile : plus je roule, plus je paye, moins je roule, moins je suis taxé. Un système basé sur une étude via GPS de vos parcours, qui  serait modulé selon vos déplacements, avec des tarifs différents pour les voitures plus ou moins polluantes, en fonction des heures utilisées (on ne paierait rien la nuit, on serait surtaxé aux heures de pointes) et avec des tarifs différents suivant que l'on roule en ville ou sur une route de campagne. 

Les opposants au projet (auxquels on dira gentiment que les chances de voir un tel plan se concrétiser avant les élections sont particulièrement minces, mais quand on est crédule on ne l'est pas à moitié visiblement) ont donc déversé des tonnes d'arguments repris courageusement par des médias qui s'en voudraient donc de ne pas relayer la parole du bon peuple. C'est une taxe de plus (je viens d'expliquer que c'est faux),  c'est une volonté des écologistes, un diktat des coalitions olivier, tout le monde paiera trois fois plus cher, etc. Oui j'ai lu tout ça sur des sites d'information. Amplifié par des élus en campagne. Pire je l'ai entendu à la radio et vu à la télévision. Et à aucun moment le journaliste n'a recadré, remis dans son contexte, démenti. 

Je dois le faire  moi-même ? OK. Alors ce projet émane de la Febiac, la fédération de l'industrie automobile, qui n'est pas vraiment un lobby écologiste (ok avec ça les crédules, ou je dois le prouver ?) . Le test est organisé conjointement par les gouvernements des 3 régions du pays . Avec les coalitions Olivier bruxelloise et wallone,  c'est vrai, mais aussi le gouvernement flamand où siegent la NVA et le CD&V (ce parti dont les libéraux francophones se sentent si proches, si vous me permettez de le noter). A Bruxelles son principal promoteur est Brigitte Grouwels, ministre CD&V. Dans les projets de la Febiac un automobiliste qui roule 20 000 kilometres par an paierait avec ce système sensiblement la même chose que ce qu'il paye aujourd'hui. S'il roule moins il paiera moins, s'il roule plus c'est l'inverse. En moyenne, hein, puisque cela dépend aussi du moteur, de l'heure et du type de trajet. But de la période test : vérifier que des tarifs modules amènent l'automobiliste à changer de comportement.  Chers confrères, c'est trop vous demander de réexpliquer cela à vos lecteurs/auditeurs/téléspectateurs lorsque vous évoquez cette pétition au lieu de vous extasier sur son succès ?

Ce soir j'entends  beaucoup de politiques prendre leur distance avec ce test, et condamner le projet sans même attendre les résultats.  Y compris le premier ministre qui manque rarement  l'occasion de caresser l'électeur dans le sens du poil, fut-il populiste. Pourtant un test  sert justement à valider la praticabilité d'une idée : les tarifs sont-ils les bons, le calcul par GPS fonctionne-t-il etc. 

Revenons aux racines du mal. Les mêmes journalistes du weekend  ne manqueront pas de relayer (avec gros titres)  la prochaine étude qui annoncera que Bruxelles est asphyxiée par les bouchons. Et qu'il faut donc agir. Et que les pouvoirs publics auraient dû le faire depuis longtemps. Peut être même qu'il se trouvera l'un ou l'autre grand esprit pour lancer une pétition en ce sens. 

On ne veut pas de la taxe au kilomètre ? D'accord, mais alors installons un péage à l'entrée de Bruxelles. Peu importe la solution pourvu que l'objectif, désengorger la ville, soit atteint. Cela va pénaliser ceux qui habitent en zone rurale et qui doivent prendre la voiture pour rejoindre leur bureau me fait-on remarquer. Et alors ? Il serait temps d'inverser la tendance et d'inciter les classes moyennes à rester en ville  de manière à assurer un minimum de mixité sociale et de rentrées fiscales plutôt que de continuer cette pathétique transhumance quotidienne et  massive de navetteurs. Si on veut que ça change il faut s'en donner les moyens. 

Une pétition d'un coté. Une votation de l'autre. Ce soir je me dis que la démocratie représentative a finalement du bon. Qu'elle nous évite cette forme d'émocratie ou, àcoup de malinformation, on récolte des votes et des signatures sur bases de slogans simplistes. Oui les problèmes complexes méritent des réponses complexes, et parfois courageuses, n'en déplaisent aux journalistes du weekend. Oui un changement d'habitude crée toujours des mécontents. Confier ces débats au parlement n'est finalement pas sot. Et tant qu'à faire (et tant qu'à me fâcher avec la moitié de mes lecteurs) faire élire les parlementaires par un vote obligatoire pour s'assurer de leur réelle représentativité n'est pas plus mal. 






42 commentaires:

Anonyme a dit…

Mis à part la taxe, accepteriez-vous que vos moindres déplacements soit traqués et fichés grâce à la puce GPS ?

Anonyme a dit…

Et la protection de la vie Privée??? Le pistage par GPS par les autorités me dérange profondément. le pas suivant, automatiquement on enverra les amendes pour excès de vitesse même minimes car ils sauront en permanence la situation, la vitesse de déplacement,... du véhicule, c'est Big Brother.

Au niveau taxation, je ne suis pas d'accord non plus, il ne faut pas rêver cette saloperie ne remplacera pas les autres... en fait les Accises et la TVA sont de compétences fédérale et européenne, on ne peut pas les diminuer comme on veut.

La TMC et la taxe de circulation ainsi que la nouvelle saloperie sont de compétences régionales...

Vous pensez réellement que le fédéral va se priver d'une partie des vaches à lait que constituent les accises et la TVA??? Pour dire qu'il n'y a pas moyen de les baisser voilà comment il vont procéder... "La TVA et les Accises on ne peut pas les supprimer à cause de l'europe"

VRAI ET FAUX : La TVA et les Accises, il y a des taux minima en dessous desquels l'europe ne permet pas de descendre (VRAI) MAIS les taux de TVA et d'accises belges sont TRES largement au dessus des minimas fixé par l'UE, donc il serait possible de les diminuer...

SURTOUT c'est inutile, ce n'est qu'une taxe en plus, la taxation au km existe déjà et je dirais même que ce qui existe est plus écologique que la proposition de taxe présentée car ce qui existe, c'est une taxation sur le litre de carburant consommé... il s'agit justement de ces fameuses accises et de cette TVA (pour rappel les 21% de TVA sont calculés sur le total du prix du carburant PLUS LES ACCISES, il y a donc un impôt sur l'impôt )

Donc avec le système déjà en vigueur plus on utilise de litres de carburant, plus on paie de taxe et cela sans mettre en péril la protection de la vie privée

Si tu roules beaucoup en ville aux heures de pointes tu consommes plus donc tu paies plus et ceux qui circulent en ville avec un véhicule hybride ou électrique ne sont pas pénalisé alors qu'avec leur nouveau système de merde, ils sont taxés aussi...

Denis a dit…

Anonyme, vous n'avez pas de GSM, de carte de banque, vous vous déplacez masqué en rue pour vous préserver des caméras ?

Anonyme a dit…

Et taxer l'entrée de bxl, est-cela qui rendra non pas attractif mais tout simplement POSSIBLE pour certaines familles de s'y installer? Cette idée se base sr une raisonnement tronqué... comme presque toujours!

Anonyme a dit…

C'est marrant cette protestation contre le Big Brother que tant de gens ont subitement avec la taxe kilométrique alors que dans tant d'autres situations de la vie courante où leurs moindres faits et gestes sont "traqués", ils ne disent rien...

Justin Vellemans a dit…

Bien d'accord avec vous! Merci pour cette article. J'espère qu'un grand nombre de personne le liront.

Alain a dit…

Bien cher Fabrice,

C'est une très belle mise en contexte de cette "taxation au kilomètre" et je l'apprécie.

D'un autre coté, désengorger Bruxelles fut l'objet de nombreuses tentatives, nombreux projets, nombreuses dépenses relatives à des transports publics de qualité. Malheureusement, ils n'ont mené à rien!

Face à cet échec, il n'y a plus qu'un moyen (facile et toujours le même), fondre sur la population et extraire à nouveau, de force cette fois, les moyens qui auraient dû avoir été utilisés pour faire avancer le projet.

Alors oui, je suis un grand opposant à cette taxe qui ne fait que démontrer les abus et échecs répétés de nos politiciens.

Pour votre information, je suis un travailleur indépendant, l'état m'a fait perdre plus de 40.000,-EUR juste par le changement de la taxation sur les véhicules de société et ATN ces deux dernières années.

Cette taxe "au kilomètre" me coutera non moins de 4.500,-EUR par an alors que lesdits kilomètres sont utilisés, à 80% certainement, pour me rendre chez mes clients.

Quant au coût d'aller travailler à Bruxelles, sachez que je paie plus de 20,-EUR par jour pour simplement garer mon véhicule.

Quant au prix au kilomètre, je paie plus de 400,-EUR par mois pour mon carburant. 48% de cette somme est déjà accises et taxes.

Quant au coût de possession d'un véhicule, sachez que je "vide" un véhicule en 2 ans et je choisis des véhicules de 30.000,-EUR pour éviter trop de pertes. Et je ne vous parle pas des assurances diverses sur lesquelles l'Etat se sert également.

Voulez-vous une calculette pour savoir combien me coûte ce véhicule, chaque année mais surtoût combien il génère de recettes pour l'Etat (et ses variantes locales)?

Savez-vous que, si un véhicule consomme 5 litres aux 100 kilomètres et si le kilomètre était taxé à 7 centimes en moyenne, l'équivalent à appliquer au prix du carburant serait de 1,40-EUR! Accepteriez-vous que l'on augmente le prix du carburant et l'amener à 3,-EUR le litre?

Alors non, je dis NON! Je refuse de payer encore et encore pour répondre à leur incapacité à gérer l'Etat. Vous rendez-vous compte de l'ampleur de cette mesure sur le portefeuille des citoyens? Ils nous ont déjà fait payer plus de 23 milliards d'euro ces 2 dernières années, ce qui, par travailleur, représente une somme non négligeable!

Continuez donc votre contextualisation et demandez-vous s'il est normal de payer une armée mexicaine de dirigeant amenés dans un immobilisme par de multiples consensus croisés.

Quant vous, le père, le mari, l'homme que vous êtes, arrive à un problème financier, vous réduisez vos coût. A eux de le faire maintenant.

Ma réponse est NON. Je ne paierai pas. Je sortirai du bois. Je me montrerai. Je m'y opposerai... par toutes les voies de droit!

DW a dit…

Tout à fait d'accord avec votre analyse mais l'expérience apprend qu'il est préférable de se manifester tôt. Les opposants à cette taxe ne doivent pas attendre qu'il soit trop tard.

Personnellement, je ne suis opposé à cette taxe que pour le motif suivant: le calcul envisagé est à ce point complexe que le montant que chaque automobiliste devra payer sera invérifiable et donc incontestable. Or la technologie est faillible et une erreur est toujours possible.

Pour le reste, je suis étonné qu'on ait abandonné l'idée de remplacer la taxe de roulage par une augmentation des accises sur le carburant. Avantage: cette taxe dépendra des kilomètres parcourus ET de la consommation. Pas de surcharge bureaucratique, pas d'erreur, pas d'appareil GPS à installer (et à payer), pas d'intrusion dans la vie privée, pas de zones à définir, etc.

Avant de pousser les automobilistes à changer de comportement, qu'on leur offre une alternative efficace, sûre et confortable. Ce n'est pas le cas actuellement. La STIB et surtout les TEC et la SNCB n'ont pas les moyens techniques et financiers de proposer des transports en commun répondant aux conditions précitées. La faute à un service public raboté et sacrifié sur l'autel de la rentabilité, faute de moyens financiers.

Bref, le débat est ouvert et la pétition permet au public d'y participer.

Anonyme a dit…

Ah oui, tout de suite c'est plus clair..! On aurait du comprendre plus vite que cette taxe n'était pas pour nous faire payer encore un peu plus mais pcq il faut trouver un moyen de désengorger Bruxelles. c'est sûr que de faire payer des gens qui doivent aller bosser et n'ont donc pas d'autres solutions que de prendre leurs voitures, ça va régler le problème. A moins que? Des solutions alternatives...ben, oui, ce serait aussi une bonne idée mais...Ah ben ,non, faire payer c'est plus dissuasif.
Et tous ces gens qui préfèrents habiter en zone rurale plutôt qu'en ville...! Mais enfin, c'est quoi cet argument? Je pense que ce n'est même pas la peine d'évoquer le prix des logements sur Bruxelles ou simplement le droit qu'à chacun d'habiter ou il le veut et d'avoir la qualité de vie qu'il souhaite! A moins, que ça aussi, ce ne soit bientôt plus permis?
Pour reprendre vos mots, c'est pathétique!

Anonyme a dit…

@Denis

La différence est que le GSM, je ne suis pas obligé, c'est un choix et je peux l’éteindre et retirer la batterie si je le souhaite.

La carte de banque, je peux payer mes courses sans carte de banque si je le souhaite et sans utiliser la carte de fidélité du commerce, j'ai le choix.

Ici c'est le Gouvernement qui me suit à la trace, c'est profondément insupportable et inadmissible... cela rappelle les heures les plus noires des régimes totalitaires avec leurs polices secrètes...

Et je n'étale pas ma vie privée sur le Net

Anonyme a dit…

Cher ami journaliste,

Dans toute observation, le point de vue de l'observateur déforme le résultat de l'expérience. Et en lisant la votre, j'ai l'impression d'en arriver à "bande de stroumpfs, c'est le soleil qui tourne autour de la terre et non l'inverse."
Vous ne faites pas beaucoup mieux que ceux que vous dénoncez, vous faites juste autre chose...
Moi, ce que j'attends, c'est qu'une des personnes étant à la base de cette nouvelle idée me prenne par la main en me montrant par a+b les bienfaits que cette dernière apporterait à tout un chacun. Jusqu'à preuve du contraire, je me sentirai comme Thérese après la promesse qu'on lui fit par téléphone dans le père noël est une ordure...

Emmanuel Belart a dit…

Vous êtes un peu trop politique comme journaliste monsieur, vous avez raison de recadrer l'information véhiculée par les médias et vos collègues mais les gens du web ne sont pas les gens de la télé radio qui absorbent sans forcément recouper les informations, certes les gens qui ont la télé et qui sont bombardés, voir lobotomisés par le média dominant télé radio ne pensent plus comme l'utilisateur du net, certes ils ont accès à internet et remplissent la toile sans réflexion. malgré tout vous trouverez parmi vos lecteurs des personnes qui auront fait leur propre calcul... Moi j'ai une prévision a faire : l'offre et la demande des transports en commun, plus on en demande plus les prix grimpent, c'est la règle sans équivoque du commerce... le reste suivra naturellement son cours, plus le transport coûte, plus ça vous coûte, c'est de la logistique monsieur... vous voulez des rues propres relayez donc l'information à propos de la voiture à air comprimé... "pour info " la libre circulation des biens et des personnes" ce n'est pas ce que vous avez interprété, creusez le sujet c'est vous le journaliste.

Anonyme a dit…

Bien plus complexe qu'un changement de taxation. On peut argumenter sur les différents 'profiles' de conducteurs comme les livreurs/indépendants/consultants qui n'ont pas de 'trajets fixes' (domicile-boulot-domicile uniquement). La distance des trajets (privé et ou professionnel) varie d'un cas à l'autre de la même manière que le calcul de la taxe qui peut engendrer une grosse différence même en considérant que ce n'est qu'un changement de taxation. Certains en profiterons peut-être, d'autre y perdront probablement.
Ce que je ne comprend pas, c'est que les plans d'aménagements/mobilité ne vont pas de paire avec cette idée. QUID pour les 2 roues, toujours suicidaire en ville. On nous parle du RER depuis combien de temps? On ne voit pas de facilité (ou d’élargissement) de parking aux grands 'portes' des villes pour réellement inciter l'usage des transports en commun, et les tarifs de ceux-ci ont encore augmenté (d'autres grandes villes ont de meilleurs réseaux/fréquences pour bien moins cher), sans compter les problèmes de retard/manque de places/grèves sauvages assez souvent mentionné dans l'actualité.

Si ce changement de taxe était combiné avec une vraie politique de mobilité (qui ne porte pas ses fruits depuis x année), le comportement des navetteurs et de l'utilisation de la voiture qui est le but in fine, serait peut-être déjà bien différent.

Anonyme a dit…

1) La taxation du kilomètre roulé paraît plus juste que la taxe de circulation? Ce n'est que partiellement vrai.

Mettons qu'une personne ne fait que 1000 km par an: 5 trajets aller/retour Bruxelles-côte ou Bruxelles-Ardennes.

Pour effectuer ces trajets, cette personne a besoin des routes: elle doivent avoir été créées. Il serait plus juste que tout le monde contribue de facto aux routes.

2) Les routes gratuites entre 22h et 5h? Oui, mais le travail de nuit n'est pas autorisé. Je voudrais bien pouvoir profiter de cette réduction d'impôts mais je ne peux pas...

Laurent LUCAS a dit…

personnellement je met les roues a bruxelles 2 fois par an ...
comment peux on affirmer que me faire payer mes km permetteras de désengorger bruxelles ?
comment peux t'on affirmer que me faire payer 4,5€ pour un aller retour hopital est un progres.
j'habite a la campagne ET J'Y TRAVAILLE. vu la suppression et la centralisation des services (publics, privés, magasins, ...) une personne vivant dans un village en ardenne n'a pas d'autre choix que de faire des km.
maintenant des chiffres :
j'ai un vehicule d'une cylindrée de 1,3L, je paye 181,24€ de taxe de circulation. ca me donne au tarif minimum: 3000km avant de payer plus. (ca représente la conduite de mon fils a l'école pendant 3 mois, AUCUN autre moyen).
maintenant encore un chiffre, l'automobiliste moyen ... 14800km/an a 0,05€/km, ca fait 740€/an or ces 740€ correspondent comparé a la taxe actuelle a un vehicule d'une cylindrée de 2,8L ... soit un vehicule assez peu courant !
votre article représente une vision bruxellocentriste et ne tiens absoolument pas compte d'une réalité de la Belgique. (a part le passage ou vous parlez du portail a l'entree de BXL)

Anonyme a dit…

Mais quel pistage, bande de mourgs? O se contente de relever le nombre de kilomètres, et puis basta. Ça va plus vite et c'est la seule info qui compte. Je compte bien que ce "pistage" sera rejeté en bloc par les parlementaires, libéraux et écolos en tête.

olivier a dit…

désengorger bruxelles après avoir complètement saccagé les voieries intra muros et supprimer une bonne partie des parkings...Et si la solution était de remettre dans un état "non" idéologique le réseau routier bruxellois?

ctefbmz a dit…

Juste une chose, cette nouvelle taxe devrait remplacé l'actuelle taxe de circulation sans que cela ne soit plus cher pour l'automobiliste ???? Je vais prendre mon exemple, j'ai un 1.6 diesel, je paie par an 268 euros de taxe de circu , parcours +- 22000 km par an , pas par plaisir , mais par nécessité , j'ai des horaires qui ne me permette pas de prendre le train tout les jours pour aller travaillé . Faites le calcul , dans le cas le plus favorable , en comptant 5 centimes du km , ça me fait 1100 euros par an ; la même chose qu'avant quoi , à 832 euros près , un détail .

Anonyme a dit…

Je suis pensionnée ... j'utilise ma voiture pour aller conduire et chercher mes petits enfants à l'école, pour mes courses et ... je suis en zone rurale. Lorsque je fais le calcul avec les tarifs évoqués je paierai le double de la taxe de roulage actuelle! Est-ce parce que je suis pensionnée que je dois rester coincée entre 4 murs? Lorsque les transports en commun en zone rurale seront efficaces et en nombre suffisants on pourra envisager une pareille taxe! Pour me rendre à un cours à Namur je dois d'abord aller à la gare 15km, départ maison 6h10 ... prendre un train à 6h30 pour être à Namur à 8h45 ... je rentre à 14h30 quand tout va bien ... cela pour 3h de cours!

Anonyme a dit…

il y a une solution plus simple, pourquoi tout concentrer à Bxl??? qu'on décentralise les administrations, qu'on accueille à bras ouverts les sociétés dans nos zonings le long de la E411! et vous allez enfin l'avoir, votre mobilité à Bxl... mais ça, ça n'arrange pas les dirigeants (sic) Bxlois... alors, faut savoir ce qu'on veut, finalement...

Kermit a dit…

On apprecie effectivement non seulement l'immense sens critique du 4eme pouvoir mais la betise du peuple qui est pret a tout gober sans aucune analyse.

Pour rappel, il y a 7 millions de vehicules en Belgique, ce qui, a 1000 euros par an de taxe nouvelle representerait 7 milliards de revenu supplementaires pour l'etat. Le plan d'austerite c'est 22 milliards sur 5 ans.

Jonathan N. a dit…

Monsieur Grosfilley,

Vous critiquez les journalistes qui sont imprécis et qui se permettent d'écrire sans avoir toutes les informations.

Cependant vous écrivez cette phrase, je cite : "Dans les projets de la Febiac un automobiliste qui roule 20 000 kilometres par an paierait avec ce système sensiblement la même chose que ce qu'il paye aujourd'hui." ...

Mais vous ne donnez aucun calcul, faisons le à votre place : au tarif MINIMUM, imaginons que les 20.000km soient effectués uniquement sur autoroute (ce qui ne sera pas le cas), soit 5 cents/km, ça nous donne 20.000 x 0,05€ = 1000€ / AN !!!!!

Un automobiliste moyen, même ayant une très bonne voiture (exemple une voiture de 1.9L, 105ch) est taxé à environ 300€/an, c'est 700€ de plus avec ce système, pourtant vous affirmez que l'automobiliste moyen paierais sensiblement la même chose ... (Pour ma part, j'en suis à 10.000 km/an et pourtant considérant ma voiture, je vais payer le double !)

Alors votre argument du "moins je roule moins je suis taxé" comparant la taxe actuelle, n'est valable que pour les personnes ayant une très grosse cylindrée !

Avant de donner des conseils à vos collègues sur la façon de rédiger un article et de prouver leur dires, faites en autant et pour vous citer de nouveau car ça vous concerne, monsieur "c'est trop vous demander de réexpliquer cela à vos lecteurs/auditeurs/téléspectateurs" ?

Bien à vous,
un salarié moyen, automobiliste, qui va devoir payer la moitié d'1 mois de salaire par an uniquement pour cette taxe au km.

Remarquez, je suis d'accord avec vous sur 1 point : le péage à l'entrée de Bruxelles, ça résoudrait le problème de base sans emmerder le pays entier !

rachel a dit…

Personnellement, j'ai très bien compris qu'il s'agissait de remplacer la taxe actuelle par celle-ci.
Je n'ai pas le permis mais mon copain conduit.
Quand on fait la moyenne, il roule a peu près 10.000km par an. Ce qui n'est pas nécessairement énorme.
Quand on a fait le calcul avec les prix annoncés, on paiera BEAUCOUP plus par an que ce qu'on paie aujourd'hui!
Entre ça, le prix de l'essence qui ne fait que grimper et le reste, la voiture sera bientôt un luxe que seul quelques chanceux pourront se permettre alors que pour certaines personnes, il s'agit d'une nécessité afin de garder une vie sociale, son job, pouvoir faire ses courses... (vous avez déjà essayer de faire les courses d'une semaine pour une famille avec 2 enfants en utilisant la "super" STIB??? Tentez l'expérience que je rigole un peu...)
Personnellement, j'utilise la STIB pour me rendre au boulot tous les jours, mais grâce à eux, je risque régulièrement d'arriver en retard malgré que mon job se trouve à 10 minutes de chez moi (si tout se passe bien), que mon tram soit en "site propre" et que je compte 30 minutes pour être sure...
Alors OK, vouloir diminuer l'utilisation de la voiture, très bonne idée, je ne dirai pas le contraire mais avant d'envisager ou?, quoi?, comment?, il serait peut être plus malin de se concentrer à fond sur les transports en commun en leur demandant de fournir plus de régularité et de services si ils veulent continuer à augmenter leur tarif comme ils le font tous les ans! Enfin créer ce mythe bruxellois du RER (qui j'en suis presque sure, a été lancé afin que pleins de gens se motivent à quitter Bruxelles pour sa banlieue...hahaha), RE-créer des parkings de dissuasion (et non pas supprimer des dizaines et des dizaines de places qui servaient aux navetteurs afin d'y laisser la voiture pour prendre le métro au Heizel), ET surtout, Pour ceux qui prônent la surpopulation automobile dans Bruxelles, arrêter de faire en sorte que tout le monde soit obligé de rouler sur les grands axes pour atteindre sa destination!!!
En très peu d'années, on a perdu un nombre incalculable de "petits chemins" non embouteillés à cause des changements de sens interdit...

Enfin bref, tout ça pour dire que certaines personnes ne sont pas bêtes comme vous avez tendance à le sous-entendre.
Certaines personnes ont très bien compris ce qu'était le principe de la taxe au Km et ont pris le temps de faire les calculs. Et non, Les gens ne paieront pas plus ou moins la même chose si ils ne roulent pas beaucoup!
Tout le monde paiera plus cher et aura encore un peu plus la corde au cou en fin de mois!

Anonyme a dit…

Cher Monsieur, vs avez raison, la Febiac ne fait pas de lobbying écologiste. Ce sont des patrons d'industrie. Point. Vous êtes vous posé la question de leur intérêt dans cette histoire? Non? Pas de problème, aucun média ne s'est posé cette question. Or, bien évidemment, ils ont un intérêt certain ds ce système! Sinon, ils ne se fendraient pas du beau rapport en ligne pour l'instant. Ce rapport bien évidemment n'aborde pas la question des bénéfices que tireraient les industriels de l'automobile. Non, cet aspect là n'est pas communiqué bien sûr. Leur intérêt est de faire disparaître la taxe de mise en c pour les grosses cylindrées, qui peut aller jusqu'à 25OO euros. Cette mesure est parfaitement anti sociale. Mais il faut un peu creuser le sujet pour s'en rendre compte. Sans compter le mauvais roman de science fiction qu'elle symbolise. Cordialement

Anonyme a dit…

Tu as aussi le choix de ne pas rouler en voiture, tes arguments tombent à l'eau...

Javier a dit…

Très intelligent! Merci pour l'article.

Ricardo a dit…

Bon, j'ai reçu 7 invitations à signer cette pétition en une semaine. C'est présenté comme si c'était un geste révolutionnaire pour la liberté et contre la mainmise des riches sur les autos. Bon, ça sonne de suite exagéré non? A la base, elle dit quoi la pétition? Rien. C'est gênant :)
Et elle dit quoi la taxe? Ben, pas grand chose. Le calcul exact n'est pas très clair. J'imagine que, du moins en partie, le but du test sera d'en affiner le calcul. Si on rajoute la puissance fiscale au calcul l'argument social disparaît. Si on lie les taux différents à l'encombrement des voies empruntées (pas seulement ville-autoroute-route qui ne correspond pas à la géographie belge)on évite de pénaliser les campagnes tout en ayant l'efficacité voulue en ville. Enfin, toutes ces leçons ne peuvent être tirées que des résultats du test. Alors si il y a bien une urgence c'est bien de tester le système! Et sans en faire un enjeu de campagne électorale comme on le fait maintenant. Pourquoi se positionner négativement face à un test préliminaire? Si il y a un test c'est bien parce que le politique a eu la sagesse de ne pas suivre aveuglement les bureaux d'étude.

Anonyme a dit…

Pas un mot sur la réalité des accès à Bruxelles: les gens prennent leur voiture parce que les transports en communs (chemins de fer en tête) sont de vrais calamités, quasiment inutilisable pour toute personnes qui ne peut pas adapter ses horaires aux horaires de train et qui ne peut pas se permettre d'arriver avec 30 ou 45 minutes de retard 2 jours sur 3.

Si le politique veut réduire le traffic routier, qu'il se débrouille faire rouler les trains.
La SNCB coute une fortune en impot au contribuable, les billets atteignent des reccords et tout ça pour un service désastreux.


Quand à l'idée d'une taxe au kilomètre, comme d'autre l'ont déjà dit: elle existe déjà via les taxes très très très lourdes qui viennent gréver le prix des carburants.

Alors oui, il faut se battre contre cette taxe aussi liberticide qu'injuste.

Et pour finir Mr Grosfilley: est-ce que vous pensez vraiment que c'est au législateur de décider où les gens doivent vivre ?
Avez-vous déjà essayer de vous loger à Bruxelles avec un salaire modeste ? j'en doute fort.

Trop is te veel, comme disait l'autre.

Anonyme a dit…

Je paie 250 euros de taxe de roulage par an. Il faudra vraiment que je roule très peu pour ne pas dépasser ce montant !

Anonyme a dit…

Non, ce que vous dites n'est pas juste.

De nombreuses personnes n'ont pas ce choix pour des raisons professionnelles, d'absence de transport, de maladie ou d'âge.

Essayez de tenir debout dans un bus de la STIB à 80 ans et avec de l'arthrose. Bonne chance.

Anonyme a dit…

Désengorger Bruxelles OK, mais alors pourquoi faire une taxe kilométrique???

Avec ce système, on puni les gens habitants les campagnes qui n'ont pas les moyens de transport public aussi développés qu'à Bruxelles.

Et pourquoi pas une taxation sur la durée de roulage??? Ca serait plus simple et plus juste.

Anonyme a dit…

Venons-en aux chiffres, noir sur blanc. Cela fait longtemps que j'ai compris que moins je roulais, moins je payais. J'ai donc, avec beaucoup d'organisation, réussi à limiter mon kilométrage annuel à 3.500 et, croyez-moi, c'est le minimum minimorum pour aller chercher de jeunes enfants à la crèche ou à l'école maternelle et faire des courses lourdes que je suis incapable de porter. Je paie actuellement 263,87 EUR de taxe de circulation. Vu que je vis en zone urbaine et que je ne me déplace que dans ma région, je paierais 320,58 EUR avec la nouvelle taxe. Soit une différence pour, rappelons-le 3.500 km par an, de 56,71 EUR. Ce qui correspond exactement à une augmentation de 21,49 %. CQFD !!! L'argument qui prétend que cette nouvelle taxe inciterait à limiter les déplacements voiture, s'effondre en ce qui me concerne. Le seul résultat pour moi qui fais déjà attention sera de me faire subir une augmentation du coût du véhicule que j'utilise parcimonieusement. Alors que penser de ceux qui n'ont pas le choix de devoir parcourir de plus longues distances ? Pourquoi un ardennais devrait-il contribuer au désengorgement des grandes villes où il ne se rend jamais ? Cette taxe ne serait ni plus ni moins qu'une fameuse arnaque !

Anonyme a dit…

Mr Grosfilley, pour l'instant effectivement on paye une taxe de roulage. Mais si vous faites le calcul avec le nouveau système vous verrez que l'on paye beaucoup plus.C'est pour cela que j'ai signer la pétition. Maintenant si vous voulez payer deux à trois fois plus que le système actuel libre à vous

Anonyme a dit…

Cette taxe est anti-productive!et nous prive de liberté, une façon de porter un bracelet électronique pour avoir le droit de circuler!

Jean a dit…

Si tu veux habiter loin et venir polluer ma ville alors c'est normal que tu payes. Si tu veux rouler tout seul dans un tas de ferraille de 1,5 tonnes alors c'est normal que tu payes. Si tu étais malin tu habiterais un chouette petit quartier en ville et tu irais bosser en huit minutes à vélo. Le soir tu irais au cinéma ou au café avec tes potes. La crèche et l'école seraient juste à côté, à 7 ans tes enfants s'y rendraient à pied.

Seulemet tu as choisi de te payer une quatre façade au rabais et maintenant, quand les gens qui ont fait le choix raisonnable d'habiter en ville te demandent de payer ce que tu coûtes en pollution et en infrastructure, tu râles et tu fais la victime.

Tu vis au dessus de tes moyens dans ton lotissement, avec ta tondeuse et ta clôture... viens vivre en ville, t'aurais même plus besoin de ta voiture et tu rencontreras plein de gens dont t'as même pas idée aujourd'hui ! Economique, écologique et bien plus sociable !

Taxez à fond tous les particuliers qui viennent à Bruxelles en voiture ! Pression maximale ! Bruxelles n'est pas un parking de centre commercial mais une ville à vivre !

Anonyme a dit…

Tout le monde n'a pas le loisir de se passer de voiture, les exemples ne manquent pas...

Il y a un point de l'article avec lequel je suis d'accord : pétition n'est pas raison. Mais c'est un indicateur, qui possède une certaine valeur.

Le reste n'est qu'une autre démonstration de militantisme et de manipulation, ou d la bêtise (pour reprendre les mots de l'auteur). De la malinformation supplémentaire.

A commencer par le postulat de base sur lequel ce projet se base : supposer que l'augmentation des taxes va résoudre le problème de la mobilité. C'est ressortir un argument rabâché mais qui est tous les jours battu en brèche pour peu que l'on s'adresse à un besoin et non à un confort ou un luxe(pour rester dans le domaine automobile, le prix du diesel a pratiquement doublé depuis 2002, mais le nombre de km parcourus en Belgique a augmenté de 5 à 10 %).

Ensuite, les paramètres de calculs sont arbitraires. Sur les routes que j’emprunte, en agglomération, on ne peut pas noter d'engorgement avant 8h15).

Tiens, savez-vous que plusieurs études ont montré qu'en agglomération, et principalement en heures de pointes, jusqu’à 1/3 de la circulation est constitué de véhicules cherchant une place de parking ? Pourquoi alors ne pas chercher dans cette direction (des parkings pas chers et en abondance) pour résorber ces engorgements ? C'est vrai que c'est moins rentable, mais il faut avoir le courage de prendre des décisions, n'est ce pas ?

Anonyme a dit…

Je serais d’accord si l’on supprime alors la mise en circulation d’un nouveau véhicule, la taxe de roulage, les accises et la TVA sur les carburants.
Je parcours 128km aller-retour dons une centaine sur l’autoroute, je paye 280€ de Taxe de circulation. Pars cela me coute 3000€ de diesel.
Avec cette idée cela me coutera + de 2000€ supplémentaire, en fin de compte c’est le travailleur qui paye, ma question sera si l’on fait encore payer d’avantage le travailleur, ne risquons-nous pas de voir des personnes s’expatrier vers d’autre pays, ne risque l’on nous pas de voir des gens ce dire finalement ……… a quoi bon travailler ???
A cause du coût de la vie et car j’ai la chance d’avoir un employeur qui paye mon abonnement de train, je prends donc les transports en commun pour réaliser quelque bénéfice, maintenant verrons-nous une suppression du jour ou on lieux les journées de grève ?
Cela m’étonnerait fort bien.
Ce que je remarque également es que cette taxe me prive d’une certaine liberté de libre circulation, me prive également de la liberté de me dire je suis fatiguer des transports en commun aujourd’hui je prends mon véhicule et au lieu d’avoir 1h45 avant de rentrée chez moi, j’y serais en 45min grâce à mon véhicule.
Certain tout comme moi applaudisse cette pétition, d’autre la réfute, mais vu qu’aujourd’hui ont touché à notre droit de liberté de circulation, qui me dis que demain ne viendrons nous pas toucher à notre liberté d’expression ???
Je suis pour l’instauration d’une taxe des véhicules étrangers transitant par la Belgique, il est temps que l’on arrête de saignée à blanc les travailleurs. Autre point, les chômeurs ceci ont bien souvent besoin de le véhicule pour se rendre au rendez-vous d’entretiens d’embauche, on désire les voir travailler, mais voulais vous donc qu’une personne de Charleroi ne recherche qu’à Charleroi car plus loin cela lui couterais trop cher, avec la grise actuel ou les plus grandes entreprise de la région licencies pour raison économique diras-t-on, ou voulais vous qu’il trouve un emploi.
Le calcule sera vite fais
Un travailleur gagne en moyenne 1350 € net pars mois 3000€ de diesel pars ans soit 250 € par mois, cette taxe viens rajouter chaque mois 166,66 pour une personne qui aurais 2000 € ans
Ce travailleur ne touche plus que 933,34 il ne faut pas oublier qu’il paye également des assurances, une mini omnium pour une Clio 90ch année 2011 avec un bonus-malus de 11 coute +/- 900€ soit 75€ pars mois nous sommes donc a 858,34 n’oublions pas l’entretiens du véhicule +/- 300 € soit 25€ pars mois nous sommes donc à 833,34, si je prends cela comme source d’information http://www.fgtb.be/web/guest/files-fr/-/file/24790/&p_l_id=10621 avec en référence une personne Isolés nous somme a 953,16 € cela voudrais donc dire qu’un travailleur gagnerais encore moins qu’un chômeur sans cette taxe le travailleur reste à 1000 €, aujourd’hui les gens se batte car il aimerait revaloriser l’emplois, cette taxe réalise l’inverse du combat de nos père et ailleux. Les gens signent cette pétition car ils ont marre de payer pour la mauvaise gestion

Pierre a dit…

1/2 Lecteur attentif de votre blog, je suis parfois d’accord avec le point de vue que vous présentez, parfois pas … je me contente de lire. Cette fois je tombe de ma chaise en lisant votre article sur la « taxe au kilomètre » et je me décide donc à vous écrire, je ne suis pas journaliste de métier je n’ai pas votre verve, vous voudrez donc bien excuser quelques erreurs de style.
J’habite à Lessines (allez voir sur Google Map si vous ne savez pas où cela se situe) et travaille
à Mouscron (je dois vraiment vous sembler exotique) . Depuis 3 ans j’ai pris la décision d’aller travailler en train (ça devrait rassurer les écologistes rabiques qui nous lisent et vous aussi, on peut changer ses habitudes sans trop râler), en voiture je mettais 45 minutes de porte à porte, en train je suis pour l’instant passé à 1h15, ça reste jouable et je lis beaucoup, même votre blog.
La SNCB concocte un nouvel horaire pour le mois de décembre qui devrait me faire changer de train 2 fois au lieu d’une et allonger (si tout va bien) mon trajet de 20 minutes. Je songe sérieusement à reprendre ma voiture. (c’est ici que les écolos rabiques disent : qu’il change de boulot, c’est si simple. Ben ouais mais quand on aime son métier et l’endroit où on travaille …) Un vrai journaliste comme vous, qui ne travaille pas le dimanche, pourrait sûrement interroger inlassablement le pouvoir politique sur l’absence de politique cohérente menée en matière de transports en commun, interroger le pouvoir politique sur l’utilité d’investir des sommes colossales dans des gares futuristes desservies par des trains archaïques au retard toujours croissant, bref vous voyez de quoi faire quelques vrais sujets de journalisme (pas très vendeurs, c’est vrai), levez-vous de (très) bon matin, allez sur le terrain et vous verrez ça concerne plein de vrais gens …
Je me suis quand même livré à un petit calcul, pour vérifier comme devrait le faire un bon journaliste, si ce que vous expliquiez, à savoir que ce « n’était pas une nouvelle taxe mais un glissement» était bien vrai. Nous roulons par an un raisonnable 25.000 kms (que voulez-vous on doit bien conduire les enfants au sport, chez la gardienne, faire les courses, dire bonjour à mamy, aller à la mer, à Pairi Daiza, bref des choses normales de gens normaux pas toujours accessibles en train et en général voyez-vous on fait ça la journée, Colruyt ou Koksijde la nuit ça le fait moins, de plus on n’a pas de Cambio par chez nous) en faisant un calcul mixant autoroute, agglomération et campagne (chiffres du journal Le Soir) j’arrive à 1700 EUR. La taxe de circulation de ma voiture est d’environ 300 EUR, comme vous êtes un journaliste bien informé vous m’expliquerez sans doute quelles taxes vont être supprimées pour un montant de 1400 EUR (vous pourriez peut-être m’expliquer au passage quand a-t-on un jour supprimé une taxe dans ce pays). Maintenant, si vous roulez avec une grosse voiture (vous êtes Directeur, ce serait normal) il est fort probable que vous seriez gagnant … plus de taxe élevée à payer et si vous roulez peu c’est jackpot ! Tiens, la FEBIAC n’aurait pas quelques intérêts dans l’affaire ?

PierreA a dit…

2/2 J’imagine qu’en tant que bon journaliste vous vous interrogez aussi sur les raisons qui poussent les classes moyennes à quitter la capitale et à pratiquer ce que vous appelez une « pathétique transhumance » peut-être ces renégats n’ont-ils pas tout à fait le même salaire que vous et peut-être est-il devenu difficile de se loger dans votre ville pour un prix raisonnable ? D’après mes nouveaux voisins (des ex-Bruxellois) il semblerait que l’immobilier ne connaît pas la crise par chez vous.
Tout ça fait que j’ai signé la pétition pour envoyer un signal aux élus : pas de taxe supplémentaire pour tout le monde, juste pour les personnes concernées. Je vous rassure je suis pour une démocratie représentative et je suis aussi pour le vote obligatoire. Mais il me semble très sain qu’une partie de l’opinion puisse faire entendre (ici par une pétition) sa voix auprès des élus. Le cœur de votre métier Mr Grosfilley est d’informer inlassablement et de manière impartiale, pas de prendre parti ou de dénigrer (presque 150.000 personnes, tous des imbéciles ? aucun n’aurait réfléchi ?)
Bien à vous.

Fabrice Grosfilley a dit…

Merci pour vos nombreux commentaires. Comme d'habitude je n'ai pas publié les propos haineux, injurieux ou sans intérêt. De vos prises de proposition je retiens une inquiétude majeure sur le montant de la taxation. De nombreux commentaires estime que les montants annoncés se traduiront par une augmentation de la pression fiscale. Rappelons donc que ce n'est qu'un test sur une zone précise (la grande agglomération bruxelloise) et que les montants annoncés ne sont pas définitifs ni destinés à être appliqués de manière uniforme sur tout le territoire.
Je pense que le débat serait plus simple si les gouvernements régionaux annonçaient clairement que les rentrés fiscales avec ce système ne peuvent pas être supérieures à ceux de la taxe de circulation. Enfin permettez moi d'exprimer un regret : après avoir vu la presse se rendre coupable d'approximation et de populisme, c'est la classe politique qui recule face à un emballement populiste. C'est un manque flagrant de courage.

Anonyme a dit…

Parler d'emballement populiste est très méprisant, Monsieur.

J'aurais bien aimé que vous répondiez au com sur la febiac et la suppression de la taxe de circulation. Un peu gênant non comme situation? La febiac qui paie elle-meme l'étude projet!.. Ah des philanthropes industriels qui se préoccupent des problèmes d'environnement, comme c'est beau...

Pouvez-vous répondre à cette question de l'intérêt de la febiac dans ce projet? Merci bcq à vous

Anonyme a dit…

Vous êtes sur internet? Vous etes donc traqué et fiché. Sécurité nationale. . Vos cartes bancaires? Fichees et traquée s. Etc. Etc.
payer pour ce que je roule exactement? Oui, 1000 fois OUI