21 août 2006

Leterme électrise la campagne à Woluwe-Saint-Lambert


C’est un effet indirect des déclarations d’Yves Leterme publiées par Libération (voir ci dessous) : à Woluwe-Saint-Lambert la campagne se joue désormais sur le terrain communautaire. D’un coté Olivier Maingain, président du FDF et successeur désigné du bourgmestre sortant Georges Désir. De l’autre une challenger issue du FDF, Danielle Caron qui a monté une liste de cartel baptisée « Cap Woluwe » avec le soutien du PS, du CDH, d’Ecolo et du CD&V (si on résume à gros traits « tous sauf Maingain ». Au FDF on a bien compris, dans le contexte actuel le parti que l’on pouvait tirer de la présence d’élus néerlandophones sur la liste Caron. Ce lundi matin Olivier Maingain a donc frappé fort : dans le journal le Soir il annonce sa décision de porter plainte contre Yves Leterme. C’est alors que la course poursuite s’engage. En milieu de matinée un communiqué annonce une plainte « citoyenne » et concurrente contre Leterme. Précision utile : alors qu’Olivier Maingain en est au stade de l’intention, cette plainte là est déjà rédigée et sera effectivement déposée devant les caméras peu après 14 heures.
Alors, cantonné sur la case « effet d’annonce » et doublé par deux petits jeunes le président du FDF ? En cherchant un peu il s’avère que les deux auteurs de la plainte citoyenne sont proches du CDh. L’un fut conseiller communal en périphérie… l’autre aspire à l’être à Woluwe-Saint-Lambert, où il figure sur la liste de Danielle Caron (j’espère que vous suivez toujours). Même s’il s’agit, comme les deux auteurs de la plainte l’affirment, d’une démarche sans rapport avec la politique du parti, on ne doit pas être trop mécontent au CDH de ne pas laisser Maingain occuper le terrain communautaire tout seul…
Danielle Caron est d’ailleurs sortie elle même du bois en accusant dans un communiqué Olivier Maingain d’être lui même « habité d’un racisme linguistique inacceptable » et de tenir des « propos injurieux » contre ses colistiers du CD&V (heureusement qu’elle a désormais quitté le FDF, Danielle Caron, car encore un peu et on aurait pu la traduire en justice pour complicité). On appelle l’ONU à Woluwe, ou on attend encore un peu ?

4 commentaires:

adm a dit…

Ce qui me semble un peu étrange, c'est qu'aucun reportage des JT ont mentionné le double discours de ce jeune candidat ; il est à la fois colistier avec le CD&V et en même temps il porte plainte. Où est la cohérence ! Et personne ne le souligne...dommage !

Il a voulu montrer sa bouille à la TV avant les élections et il a eu raison. Il va peut-être gagner un paquet de voix grâce à son coup. Malheureusement, la com est plus importante que le contenu, à savoir LA politique.

Sophie Dossin a dit…

Vous trouverez d'autres commentaires sur
le site
http://www.danielle-caron.com
qui suit cette actualité locale (!) en direct...

Anonyme a dit…

Il n'y a pas eu de reportage sur le double langage de ce candidat car il n'y a pas de double langage.
Nous devons refuser, tous, candidats ou non, l'escalade de l'extrémisme, illustré par les petites phrases de certains flamands pas toujours flamingants mais devant "faire bonne mesure" face au Belang mais également par le refus de la reconnaissance de 12 à 15% de la population de WSL par les extrémistes francophones.
La vraie démocratie, c'est partager avec les Bruxellois néerlandophones (et non flamands comme le dit M. Maingain) une même vue, un avenir commun pour la commune.

Anonyme a dit…

J'oubliais de parler de JP Cornelissen FDF de Koekelberg allié au CD&V qui risque donc de se faire virer (comme d'autres) car son président a défini une certaine politique pour gagner à WSL !!

Thierry