25 septembre 2006

Communales : J-13

Plus que deux semaines avant les élections communales. Si ces derniers jours l’actualité nous a laissé peu de temps pour y penser vraiment, il va falloir désormais s’y consacrer. Pour l’auteur de ce blog le temps est donc venu de préparer les débats ,d’amasser la documentation et de la digérer, au moins dans les grandes lignes, au moins pour les grandes villes. C’est une période exténuante, la dernière ligne droite , celle qui voit les candidats jeter leurs derniers forces dans la bataille tandis que les journalistes essayent d’économiser un peu des leurs pour garder un semblant de fraîcheur le jour de l’élection (s’agit pas que le sens critique ou l’élocution vous lâchent ce jour là). La période n’est pas facile : les querelles du couple Verhofstadt–Onkelinx obligent à garder un oeil sur le gouvernement fédéral, pas question de ne se consacrer qu’aux élections communales et d’oublier tout le reste. Avec une angoisse, qui doit travailler pas mal de rédactions politiques : que se passera-t-il si le fédéral prolonge sa crise au delà de quelques jours et si le gouvernement violet devait vaciller juste avant que les électeurs n’accomplissent leur devoir électoral ? Un cauchemar. A coté de ça, avoir les honneurs du "pirette show" ressemble à une ballade sur les champs élysées (et, encore, dans le sens de la descente avec le vent dans le dos).

PS : ceux qui s’intéressent aux conditions de travail des journalistes et aux interrogations existentielles de la presse visiteront le blog de ce confrère de la presse écrite.

3 commentaires:

damien a dit…

Ca doit être passionnant à vivre ! Vu de l'intérieur, il doit y avoir plein de petites choses qui rendent le schmilblick un peu plus intelligible. C'est chouette de nous le faire partager (et pourquoi pas des petits podcasts vidéo sauvages avec un gsm ? S'il faut un coup de main, n'hésitez pas !)

fabrice grosfilley a dit…

Pour tout vous avouer je ne suis pas un grand partisan des "vidéos sauvages"... Question de génération ?

Vian a dit…

C'est tout à votre honneur, l'intérêt de videocaster (soyons in) pour videocaster est quasi nul.

L'image TV domine déjà amplement la scène politique que pour en rajouter une dose sur le dos des premiers concernés.

Quelques lignes de texte suffisent amplement comme ce fut le cas pour l'amusante confusion de JMN ou le lapsus du ministre de la justice.