12 septembre 2006

Démenti obligatoire

L’info est parue dans La Nouvelle Gazette sous la plume du journaliste Demetrio Scagliola (il suit pour ce journal la mouvementée vie politique carolo) : PS et MR aurait signé un préaccord pour administrer ensemble la ville de Charleroi après le 8 octobre . Faisant état d’informations « recueillies au plus haut niveau du PS wallon », le confrère affirmait que les deux camps « auraient déjà signé un document formel portant sur un préaccord de majorité » précisant que Jean-Claude Van Cauwenberghe, Jacques Van Gompel et Olivier Chastel auraient paraphé le document. Pas naïf, le journaliste écrivait lui même que son info serait sans doute démentie. Ce qui fut effectivement fait par les deux formations. Olivier Chastel (MR), glissant par la même occasion qu’il était bien candidat bourgmestre, voyait dans cette info « une manœuvre destinée à affaiblir le MR ». On ne se prononcera pas sur la véracité de l’info rapportée par un confère : seuls les intéressés directs pourraient nous éclairer valablement, et comme ils sont en pleine campagne électorale, c’est le genre de confidences sur lesquelles il ne faut pas compter (on voit mal un candidat dire aux électeurs que les jeux sont déjà faits). Publier une « info » sur un préaccord est par nature invérifiable, sauf à disposer d’une copie du document. Le journaliste fait un pari sur l’avenir et y engage sa crédibilité.
La pertinence d’un accord PS/ MR saute pourtant aux yeux à Charleroi. Que les deux premiers partis de la ville, si l’on en croit les sondages, gouvernent ensemble n’est-il pas démocratiquement logique ? Le score probable du FN pourrait rendre le PS incontournable dans toute majorité et le CDH, toujours d’après les derniers sondages, pourrait être trop faible pour constituer ici une majorité rouge/ orange. Bref tout cela est donc « probable », et il n’y a pas besoin d’une entente préalable couchée sur papier pour y arriver. On soulignera qu’un préaccord par les temps qui courent ne vaut pas grand chose : on a vu en 2000 des majorités bétonnées disparaître au fond des corbeilles à papier. Il y aura d’autres infos sur les préaccords dans les semaines à venir. Les lecteurs et les électeurs, apprendront à les accueillir avec …circonspection. Un préaccord, cela sert surtout à être démenti.

PS : je ne saurai trop vous conseiller la lecture de cet article de libération sur les blogs et la politique française.

6 commentaires:

annick a dit…

Je rêve ou pour Schaerbeek, le pré-accord n'a pas été démenti ?
Entendu sur la rtbf y'a deux jours : "pour schaerbeek, pré-accord PS-CDH-Ecolo avec donc Mame Onkelinckx bourgmestre empêchée et Madame Durant bourgmestre faisant fonction."

Est-ce que vous savez si ce pré-accord a été démenti ?

fabrice grosfilley a dit…

Je n'ai pas entendu parlé d'un tel accord. Ce qu'a peut être voulu dire le journaliste c'est qu'une majorité alternative PS-CDH-Ecolo était possible.

Anonyme a dit…

Le télétexte de la RTBF avait également repris la nouvelle suivant laquelle il y avait un pré-accord "Olivier" à Schaerbeek, avec L.Onkelinx bourgmestre en titre empêchée et I.Durant bourgmestre faisant fonction, exactement comme le dit Annick. Je n'ai pas non plus lu un démenti quelconque. Je ne sais trop que penser de cette information.
Célestin

Anonyme a dit…

J'imagine mal un tel accord... Laurette et Isabelle ayant de très mauvaises relations personelles.... (cfr. toute l'ancienne législature et surtout la fin de celle-ci...)

Mais bon, en politique, tout est possible...

Joe a dit…

je rejoins le propos du dernier intervenant.
Tout le monde parle d'un Olivier comme si c'était le plus naturel, mais les affaires du PS et la façon dont Ecolo s'est fait rouler dans la farine avec les "convergences de gauche" les rendent plus ouverts à d'autres possibilités, entre autre à Schaerbeek (Bernard et Isabelle semble bien s'entendre).
Des alliances MR-Ecolo, MR-Ecolo-cdh, peuvent aussi être envisagées sans pour autant crier au loup. Dans certaines communes, ce type d'alliance a très bien fonctionné.
Il n'y a plus de fatalité "PS au pouvoir", et Di Rupo s'énerve parce qu'il s'en rend compte.

Karflou a dit…

Isabelle Durant a confirmé qu'elle avait bien conclu un pré-accord avec le PS pour mieux le trahir hier. Il me semble qu'Ecolo a toujours nié conclure de tels accords avant que l'électeur ne s'exprime. Double trahison donc!! Pour un parti qui clame son éthique, je trouve qu'il apprend vite les pratiques de ses grands frères peu recommandables!