08 septembre 2006

Compote brune

L'information est particulièrement spectaculaire : le démentellement d'un groupuscule nazi disposant d'un arsenal succeptible de servir à l'organisation d'attentats sur le sol belge est de nature à faire frémir tous les démocrates. Le nationalisme flamand conjugué au racisme pur et dur et au culte d'un pouvoir fort engendre donc des dérives solitaires et isolées (comme celle du skinheab Van Temsche) mais aussi des organisations plus structurées aux visées ouvertement criminelles et liberticides. 17 personnes interpellées, dont 11 militaires, des armes, des explosifs, l'ambiance "VMO" en prime. A ce stade de l'enquête on ne peut pas préciser ce vendredi matin quelles étaient les cibles potentielles visées par le groupe, ni le degré de préparation de celui (et donc sa dangerosité réelle). Mais cela provoque une piqûre de rappel bienvenue : le terrorisme islamiste, menace avérée et hélas vérifiée, n'est pas le seul à menacer nos systèmes politiques.

Sur le plan électoral aussi, le danger de l'extrême droite, à une encablure des communales est sans doute plus réel que jamais.
Hier soir les ministres de la défense et de la jutice évoquaient dans un communiqué la présence de "pommes pourries" au sein de la défense. On souhaite que la pourriture ne se soit pas trop étendue...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Yves Leterme devrait balayer devant sa porte en développant un nationalisme outrancier ...
On voit où le repli identitaire peut mener...
Et cet incident en Flandre n'est pas isolé quand on voit 'un directeur d'école qui refuse d'inscrire des enfants issus des gens du voyage ....

L'émission sur la RTBF ( Qui veut la peau du Prince Philippe ?) était aussi révélatrice "du complexe flamand" ...
Dommage que la Wallonie, avec sa situation économique catastrophique, puisse servir de prétexte à leurs discours identitaires ..

Aelius Philologus a dit…

En effet, espérons que la pourriture soit limitée à ce groupuscule. Mais, franchement, j'en doute... hélas!...