09 novembre 2006

Charleroi : le coup de grâce ?


C’est un nouveau dossier ouvert par la juge Baekeland : le contrat « immocongo » fait depuis ce jeudi l’objet d’une instruction judiciaire. L’affaire est relative au contrat de location d’un bâtiment qui abrite le centre Wallonie-Bruxelles à Kinshasa. La durée du bail (20 ans), le montant du loyer (270 000 euros de loyer annuel, et, à moins que l’on sous-estime le marché immobilier congolais, ce n’est pas rien à Kinshasa), et les circonstances dans lesquelles le marché a été conclu peuvent paraître suspects. La société immocongo, propriétaire du bien, est basée à Gosselies et administrée par des connaissances de Jean Claude Van Cauwenberghe (ce qui n'est pas un délit, même si l'on remarque que le patron du PS carolo a, dans l'immobilier, beaucoup d'amis). Les faits, qui ont déjà fait l’objet d’articles de presse, ont été dénoncés au juge d’instruction par la ministre des relations extérieures de la communauté Marie Dominique Simonet. La ministre CDH (dont on a du mal à penser qu’elle n’a pas au moins averti la présidence du PS) fait coup double : outre Van Cau, ministre président de la région wallonne a l’époque de la signature, elle mouille également Hervé Hasquin (MR) à la tête de la communauté français (les contrats ont en effet reçu l’aval des deux gouvernements). Les deux hommes se défendent et clament leur innocence (on peut s'étonner que cette affaire, connue depuis plusieurs mois, et pour laquelle ils n'ont pas été interrogés jusqu'à présent, revienne ainsi à la surface). Mais on voit mal comment les deux anciens chefs de gouvernement pourraient échapper à une audition dans les jours qui viennent. Si la justice devait retenir des éléments contre ces deux « pointures », le climat risque de devenir délétère.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

A force de tourner autour de JCvC, elle va finir par l'avoir.

Il est vraiment temps que cela change en Wallonie

Anonyme a dit…

"A force de tourner autour de JCvC, elle va finir par l'avoir. Il est vraiment temps que cela change en Wallonie". Votre déception sera grande - je le crains - lorsque vous verrez que la Justice aura beau écarter des personnes, rien ne changera. C'est le système - en lui-même - qui est sclérosé. Di Rupo dira : "ce sont des hommes du passé, je me concentre sur l'avenir". Chiche ?

phaZer a dit…

Van Cau pourra toujours reprendre la cellule de Van Gompel à Jamioulx, elle n'aura pas eu le temps de refroidir. ;-)