22 octobre 2007

Le patron

Didier Reynders peut avoir le sourire. Ce lundi le baromètre RTL-La libre confirme le leadership du MR tant à Bruxelles qu' en Wallonie. Mieux encore pour le président des réformateurs : il est désormais l'homme politique le plus populaire au sud du pays, devant Elio Di Rupo, ce que peu d'observateurs auraient parié il y a encore 6 mois.

Cette nouvelle stature donne à Reynders le droit de se poser en "premier francophone", et le pouvoir de négocier d'homme à homme avec Yves Leterme. C'est d'ailleurs bien ce qui est en train de se passer. Sur les dossiers communautaires le MR a préféré ne pas négocier aux cotés du CDH. Les entretiens ont lieu en délégations séparées : c'est chacun pour soi.

Au poker communautaire le patron du MR a en outre une carte cachée dans la manche. Il peut à tout moment faire tonner les canons du FDF. Ce qui se passe ce lundi soir dans la périphérie peut ainsi lui être utile dans une semaine où le formateur semble rediscuter de BHV. Reynders prend d'ailleurs bien soin d'accompagner son soutien aux bourgmestres d'un discours d'ouverture : agitation francophone et propositions d'apaisement sont les deux facettes de la négociation. Il est donc sain, contrairement à ce qu'avancent ses adversaires, que le premier des francophones ose publiquement s'avancer sur le terrain des compromis. C'est effectivement de sa responsabilité : reconnaître qu'il faut des concessions permet d'avancer. Ceux qui prétendent le contraire sont en campagne électorale.

"Le patron" comme l'appelle certains barons MR a sur ses épaules l'obligation de réussir. Et en avançant la fin novembre comme date d'un prochain gouvernement, il confirme un optimisme qui lui fait rarement défaut.

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Au lieu de pavoiser, Reynders ferait bien de poser des actes concrets pour les citoyens et particulièrement pour les francophones dont il est en train de vendre le sort aux flamands pour ses seules ambitions personnelles !!! Si c'est ça le libéralisme, je persiste: NON MERCI !!!

Mateusz Kukulka a dit…

Je propose d'ajouter la Saint-Nicolas au sondage ;-). C'est la date que j'ai donné dans un pari que j'ai pris avec quelques personnes.

En tout cas, le petit jeu du MR a le don d'énerver tous les partis francophones. Cela bourdonne de toute part, tant au PS et à Ecolo qu'au CDH. Et avec les résultats de ce sondage, il risque d'être encore plus envahissant sur la scène politique.

Il va certainement vouloir asseoir cette nouvelle première place, objectif 2009. Et repousser Di Rupo et son PS le plus loin possible.

jp a dit…

Je pense surtout que si cela bourdonne pas mal dans les autres partis, c'est surtout qu'ils se rendent compte que Reynders est dans le bon, qu'il mène très bien sa barque et qu'eux ne sont pas conviés à la croisière (à la limite, en cale... pour les plus chanceux)

Julie a dit…

Moi je dis que la Belgique a besoin d'autre chose qu'un type qui pavoise !
Nous sommes pris en otage des vues électoralistes pour 2009 de M. Reynders ! Du concret SVP !!! C'est scandaleux !

Anonyme a dit…

J'ai du mal à partager les analyses de Julie et de Anonyme. Avoir la volonté de former un gouvernement et donc d'accepter des compromis, même si c'est pour au final en faire partie, n'est pas malsaint, surtout pas si on l'avoue.
On sait Didier Reynders ambitieux, certainement pas plus que tous ceux qui exercent ce degré de responsabilités.
Quand certains disent être surpris qu'on leur propose de devenir Ministre, j'ai l'impression d'être pris pour une andouille, on sait le lobbying qu'il y a en coulisse et les sacrifices privés effectués par tous ceux qui gravitent dans la sphère politique.

Qu'un président de parti énerve ses homologues n'est ni rare, ni anormal.

Il n'y a qu'au final, lorsqu'un accord gouvernemental global sera dégagé (et il le faudra bien un jour), qu'on saura:

1) si certains ont "gagné", contre d'autres qui auraient "perdus".

2) si francophones comme flamands n'ont pas excessivement roulé des mécaniques dans leurs (non) demandes communautaires.

3) si les stratégies de négociations ont été bonnes ou non.

4) quel développement socio-économique est prévu pour le pays.

N'est-ce pas là l'essentiel?

Michel de bxl

François a dit…

Tout d'abord, La Libre a changé sa méthdologie de sondage, ce qui rend les résultats beaucoup moins crédibles (polls sur internet, à partir de 15 ans). Ensuite, Reynders est optimiste et tout sourire exactement depuis le 10 juin... De là à dire que son optimisme lui fait rarement défaut, il y a une marge. Les bonnes nouvelles ont tardé à arriver.
En revanche, je suis d'accord sur l'argument communautaire. La principale explication à la plupart des blocages réside selon moi dans le fait que les Régionales 2009 ont commencé le... 11 juin 2007!
Cette échéance est si proche, les enjeux si imbriqués... Forcément, la discussion ne pouvait pas être sereine. Et risque de ne pas l'être beaucoup d'ici 2009!

G. a dit…

Reynders est le seul à avoir compris qu'il faut négocier et il le fait avec intelligence. Dire non à tout et tout le temps c'est condamner les francophones ! C'est les laisser ds leur image de profiteurs assistés ! Les tenants du "non" sont les fossoyeurs de la Belgique. Ce pays doit évoluer ! Il est temps que les francophones apprenent à s'auto-gérer et à faire face à leurs responsabilités. Mais ça évidemment ça ne plait pas à tous les partis francophones qui devraient qq peu adapter leur discours d'assistanat ... suivez mon regard ...

julie a dit…

Hallucinant Mister "g" là, qui sort le terme "d'assistés" à chaque phrase ! Mais racontez à un gamin qu'il est imbécile et voleur et il deviendra... Imbécile et voleur !!!! Si vous pensez que c'est en véhiculant des clichés comme ça qu'on va redresser la situation des francophones, c'est pas gagné !! Au contraire, c'est hyper dangereux !
Pour se redresser faut se bouger, bosser, oser ! Et pour ça il faut rendre la confiance aux gens !! Les flamands nous flagellent déjà suffisamment pour qu'on s'y mettent aussi ! Le potentiel des francophones est exceptionnel et il faut le cultiver, le faire croître !! Le potentiel de TOUS les francophones, mister "g"... car je sens poindre un effet de classe dans vos propos... Ces "assistés" que vous laisseriez bien dans le caniveau !! Et si l'assisté on lui rendait un peu confiance et on le tirait vers le haut plutôt que de l'enfoncer plus encore ???? Evidemment c'est un peu plus fatiguant ça !! Vous avez une mutuelle Mister "g" ? Vous vous faites parfois rembourser vos soins de santé ? Et bien vous êtes alors un "assisté" !!! je sais... ce n'est pas gai à entendre !!!

julie a dit…

Je suis d'accord avec Michel de Bxl quand il dit qu'il est trop TOT pour dire concrètement si les accords gouvernementaux s'avèreront positifs ou négatifs... mais il risque rapidement d'être trop TARD !!! Je ne vois pas de vision globale des négociateurs pour le développement du pays... Seulement des mini accords sans aucun lien entre eux qui mis bouts à bouts risquent de donner un bilan catastrophique ! Vous me direz que c'est le propre des compromis à la belge que de mener une politique des petits pas... et c'est vrai, cela fait partie de notre structure institutionnelle.
Honnêtement je me fous que le 1er ministre soit Leterme, Reynders ou un autre... Là où je panique, et SVP arrêtons d'être dupes, c'est que M. Reynders est tellement sot d'être (lui et son parti) 1ers en Wallonie, qu'il se voit déjà à tous les niveaux de pouvoirs. Et là je rejoins François: la campagne pour les régionales 2009 à commencé le 11 juin 2007 ! Que ce soit Reynders ou un autre, peu importe, mais voir tous ces accords si durement obtenus par le passé exploser en 1.000 morceaux pour les ambitions personnelles d'un seul homme, c'est CATASTROPHIQUE !! Reynders endort tout le monde avec SA réforme de l'état "anti-PS"... Pourquoi ? pour qu'on ne se pose pas trop de questions sur les décisions qu'il prend, sur les acquis (des francophones) qu'il "troque" lamentablement contre une place dans les régions... Le réveil va être dur les amis... très dur ! mais il sera trop tard !

G. a dit…

@ julie : Vu certaines de vos expressions, je me demande si c'est en Corée du Nord ou à Cuba que vous avez effectué votre dernier stage de formation politique ??? ... ;-) Quand je parle d'assistanat, pour votre information je l'élevais au niveau des régions et non pas des individus !!! Je ne sais pas quel procès stalinien vous essayer de me faire mais vous êtes à côté de la plaque. Personnellement je travaille pour des flamands et j'en suis très heureux, je ne suis ni martyrisé, et encore moins flagellé !!! Pourtant je suis né en Wallonie et j'habite Bruxelles. Mail il faudrait p-ê voir la réalité en face. Les revendications flamandes sont dues à l'écart économique entre le nord et le sud. Depuis trente an, un seul parti sans discontinuer porte une écrasante responsabilité dans ces différences, le P.S. ! Comment voulez-vous expliquer aujourd'hui à la Flandre qu'elle n'aurait pas le droit de gérer le chômage selon ces propres règles alors que Mons compte 25% de chômeurs et à qq km de là, la Flandre ne trouve pas assez de travailleurs ... Pourquoi le flandre ne pourrait elle pas baisser sa fiscalité si elle en a les moyens ? Pq le Flandre ne pourrait elle pas augmenter les allocations familiales pour ses enfants ? Parce que la Wallonie n'aurait pas la possibilité de le faire ??? Dire non à cela c'est montrer que l'on profite du système et que l'on est dépendant. Si chaque région reçoit plus de compétences alors chacun sera obligé de s'auto-gérer de manière responsable. Pour les Wallons la situation risque d'être dur mais au moins ils seront obligé de sortir la tête de l'eau et de retrousser leurs manches car effectivement comme vous je pense qu'il y a en Wallonie comme à Bxl et comme partout du potentiel !

Continuez à dire non à tout et le pays implosera ! Vous aurez alors une belle région walonne indépendante avec un José Happart comme Président, un Van Cau Ier Ministre et un Daerden aux finances ... Il sera temps de déménager ...

julie a dit…

@ Mister "g" ! Il sera certainement temps de déménager lorsque toutes nos entreprises auront quittés le pays parce que la législation sociale et fiscale sera devenue impossible à gérer pour elles: 1 système pour le siège social à Bxl, 2 différentes pour les sièges d'exploitation en Flandre et en Wallonie !!! Bravo l'avancée gigantesque pour la Flandre ! Vous ne croyez quand même pas que les entreprises vont démultiplier les services de gestion comptable, de personnel, etc. pour leurs beaux yeux... NON ils vont aller voir ailleurs !!! Ca va apporter une concurrence hyper constructive entre les régions ça !! Et c’est vrai que passer par 3 compagnies différentes de chemin de fer pour aller de Liège à Ostende, ce serait certainement une toute grande avancée pour les gens… car derrière la volonté flamande de faire entrer les Régions dans le CA de la SNCB… c’est l’ambition cachée de régionaliser les trains !
La Flandre devrait comprendre que c'est avec une Wallonie et une région bruxelloise fortes qu'elle deviendra encore plus forte; que les régions de Belgique devraient d'avantage collaborer, notamment en matière économique pour pouvoir ainsi bénéficier d'effets de levier plus importants et donc générer des retombées positives pour l'ensemble des régions. La solution c'est un fédéralisme de coopération . Il faut aussi une politique de l'emploi responsabilisée où les régions collaborent d'avantage...
Oui les francophones doivent s'auto-gérer, mais la régionalisation sur la table aujourd'hui est catastrophique... pour tout le monde !

Anonyme a dit…

j'ai l'impression qu'on ne peut plus parler d'une belgique federale. Il faudra desormais parler d'un pays con-federal.

G. a dit…

@julie : Visiblement vous ignorez certaines réalités ! Depuis plusieurs années les droits de succession est une matière régionalisée. Ca coute bcp moins cher de décéder en Flandre qu'en Wallonie (c'est un euphémisme ...). Avez-vous pour autant constater la fuite des wallons vers la Flandre ? Les villes wallones se sont-elles vidées au profit des villages flamands ?? Pas du tout ! Bien au contraire, les bxllois et les wallons ont modifiés leurs "législation" afin de diminuer également les droits de succession ! Qui est le grand gagnant ds tout cela ? Le contribuable ! Et en même temps les recettes fiscales sur les successions en flandre ont progressées ! Vous ne voullez pas aller de l'avant ! Les partisans du "ne rien faire - ne rien bouger" condamne de facto ce pays à l'implosion. Les flamands (à tort ou à raison) ne veulent plus attendre ! Les abus de certains depuis des années n'ont fait que de pousser les revendications régionalistes ! Il est inconcevable de croire que la Belgique d'aujourd'hui sera la même que demain. Milquet qui s'acharne à ne rien négocier envoie tout le monde ds le mur ! C'est une nouvelle dame de fer mais comme souvent la copie n'égale pas l'original !!!! Elle a une stratégie : l'opposition et un esprit de contradiction on ne peut plus développé !! C'est irresponsable comme attitude. Si l'orange bleu va ds le mur, l'histoire se souviendra de Milquet comme étant la cause de cet échec !

On peut parler de la SNCB si vous voulez, la seule compagnie au monde qui fait des grèves par anticipation d'éventuelles décisions futures ... Bravo ! Une fois de plus c'est un service public confisqué par un syndicalisme irresponsable !

Fabrice Grosfilley a dit…

Merci pour la vivacité du débat... veillez malgré tout à vous respecter mutuellement... l'échange d'idée ne doit pas forcément tourner au pugilat. Mais c'est vrai que, question flegme et respect, l'exemple ne vient pas de la rue de la loi...je ne peux donc pas vous en vouloir.

julie a dit…

Oui c'est vrai Fabrice... Le débat ne doit pas amener le non respect... Je pense que nous n'en sommes pas arrivés là; juste peut être un petit débat houleux qui traduit bien, à mon avis, la nervosité qui commence à gagner tout le monde au bout de 140 jours sans Gouvernement... ca fait très, très long... Tout le monde est las de ces petites querelles des partenaires de l'orange blueue qui sont bien loin d'amener du concret aux citoyens... Seuls éléments concrets pour le citoyen: la montée en flèche des prix du mazout et du diesel... et AUCUNE réaction du fédéral qui est "en affaires courantes" ! Oui, les gens deviennent nerveux !

Anonyme a dit…

Dans les 19 communes Bruxelloises, les néerlandophones peuvent voter sur des listes flamandes, si le projet BHV devait être appliqué, il faudra interdire les listes flamandes à Bruxelles.

Anonyme a dit…

Vous oubliez de préciser que la méthodologie de ce sondage a changé : pour des raisons d'économie, il se fait désormais via internet, ai-je lu.Ca change bien des résultats