01 avril 2008

L'équipe Leterme s'installe sur internet


La chancellerie virtuelle est encore en cours d’installation. Si vous visitez ces jours-ci le site http://www.premier.be/ vous découvrirez le nouveau site d’Yves Leterme en tant que premier ministre. Le nouveau locataire du 16 a choisi un style sobre et aéré, dans une tonalité orange pâle pas désagréable. D’emblée les différences sautent aux yeux avec la version précédente du site, gérée par Guy Verhofstadt : place plus importante pour l’iconographie, présence de vidéos (ce n’était pas le cas avec l’équipe de Guy : on franchit ici une étape) et surtout une volonté de faire apparaître l’ensemble de l’équipe gouvernementale. Les trombines de tous les ministres apparaissent désormais sur la page d’accueil alors qu’autrefois les liens vers les autres ministres étaient introuvables.
Je ne sais pas depuis combien de temps ce site est ouvert au public, mais il reste encore des imperfections. Ainsi l’agenda ne propose que des évènements passés (en temps que journaliste c’est plutôt l’agenda des jours à venir qui m’intéresserait), beaucoup de rubriques restent vides et lorsque j’essaye d’importer le feed xml il arrive chez moi… en néerlandais… Fâcheux.

Vous souhaitez comparer avec l’ancienne version ? Très simple. Si le site premier.be est désormais géré par l’équipe Leterme, l’adresse http://www.ruedelaloi.be/ a été oubliée et reste pour l’instant aux couleurs de Guy Verhofstadt. Précipitez-vous, car après la publication de cet article cela risque de ne pas durer très longtemps. Le dernier billet mis en ligne est celui qui indiquait les horaires de la mise en place du nouveau gouvernement. Tout un symbole.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce qui est drôle (et imparfait) ce sont les liens de ce site de Leterme Ier (c'est précisé): Joelle Milquet vers Wikipedia en neerlandais, De Crem en construction sur un curieux www.bolletino.be (?),Van Quickenborne en panne de lien...Et quoi ? ils n'ont pas de photos de Chastel, Clerfayt,Laloux,Fernandez-bis,Wathelet,
Devlies et Schouppe...

LAH a dit…

Eh oui, qui plus est site en NL/FR mais pas d'allemand en vue. Peut être après une prochaine visite ministérielle dans les cantons de l'Est ...

Pascal Ambresin a dit…

Juste quelques petites questions.

- Le site est-il payé par les deniers publics?
- Si oui, y a-t-il eu une procédure d'appel d'offres?
- Le cas échéant, était-elle restreinte ou publique?
- Et dans ce cas, quand donc s'est déroulée ladite procédure?
- Enfin, cette mise en ligne est-elle soumise au préalable à une commission parlementaire de suivi (et d'autorisation) des communications gouvernementales?

Pour information, ces procédures existent à d'autres niveaux de pouvoir.

Mais ici, vu la rapidité de la mise en ligne depuis sa nomination officielle, de quatre choses l'une:
- soit il restait très optimiste dans l'adversité et avait un peu anticipé sur les éventuelles procédures pour être prêt à temps, mais alors à quel titre et qui va payer ?
- soit il n'a pas respecté ces procédures éventuelles.
- soit ces procédures ne sont pas obligatoires au niveau fédéral et c'est assez regrettable, non?
- soit c'est un site perso, qu'il finance de sa poche, et il n'y a donc rien à redire sur cet aspect, mais alors la forme prête pour le moins à confusion (avec notamment le nom du site, son adresse, la présence du logo tricolore .be, etc.).

Il y a des villes de Wallonie où les journalistes dits d'investigation se mettraient en chasse pour moins que ça... ;-)

Fabrice Grosfilley a dit…

a Pascal : la chancellerie dispose d'un service communication (responsable de la communication de l'Etat fédéral). Le cabinet du premier s'est donc appuyé sur ce service pour mettre en ligne le site.

Christophe a dit…

Le lien pour Marie Arena n'est pas mal non plus :-)

philochar a dit…

Le site ruedelaloi.be n'est effectivement plus accessible. Voilà le grand Guy renvoyé aux oubliettes de l'Histoire...