11 octobre 2006

Pugilat PS à Courcelles

C’est la conséquence du décret Courard (nouveau mode de désignation du bourgmestre) : il ya eu quelques secousses dans les veilles gardes locales de l’un ou l’autre parti ce dimanche. Ainsi à Courcelles on s’empoigne (au sens propre) entre socialistes : Axel Sœur, 40 ans et tête de liste, a obtenu 1443 voix. Christian Hansenne, plus âgé, a obtenu 1426 voix. A 16 voix près Hansenne était bourgmestre. Entre les deux clans le climat est à l’orage. La police locale a même du intervenir lors d’une réunion interne du PS pour séparer des « camarades » qui en étaient venu aux mains. Il semble que des proches de Christian aient jeté leurs verres de biere à la tête d'Axel. Bonne ambiance…

2 commentaires:

Poitou a dit…

Cette élection aux voix de préférence du bourgmestre est une dérive dangereuse, les événements d'avant et après scutin le démontrent.A proscrire de même que le vote électronique, pure folie.

Elie a dit…

Pour répondre à Poitou:
Peux-tu développer tes arguments en défaveur de l'élection "directe" du bourgmestre? L'élection directe, à mon avis, évite d'arriver à des situations où le candidat avec la majorité des voix sur la liste la plus forte de la majorité ne soit éjecté du fauteuil mayoral par des pratiques bassement politiciennes.