11 mars 2007

Un blog ministériel


Entre l'internet et la communication politique les liens sont plus forts que jamais et ne cessent de croître jours après jour. En terre belge Ecolo a finalement pris de vitesse le MR en étant le premier parti à proposer effectivement des vidéos sur le web, mais les réformateurs, en étant les premiers à l'annoncer ont une longueur d'avance dans la communication grand public. Et la MRTV ne démarrera réellement que dans quelques jours. Le PS ne devrait pas tarder à mettre en ligne un nouveau site. On reparlera ici des uns et des autres dans le courant de la semaine, mais soulignons déjà qu'il s'agit chez nous d'intiatives des partis, pilotées par les services communication avec le concours ou non de consultants extérieurs et non de démarches individuelles.

La Belgique,à ce stade ne semble pas encore mûre pour un blog, écriture individuelle par excellence, avec un haut responsable comme auteur. Cet exercice de transparence est en revanche réalisé en Suède par le ministre des affaires étrangères Carl Bildt. L'homme est rigoureux et consciencieux : où qu'il soit dans le monde il poste au moins deux billets par jour sur un blog très sobre. En Suède son initiative a provoqué un vrai débat : d'un coté les partisans de la transparence et de la proximité qui saluent l'initiative, de l'autre les éditorialistes de la presse écrite qui s'interrogent sur les retombées négatives que cela peut avoir pour la diplomatie suédoise ( en résumé : "nos interlocuteurs peuvent ils nous prendre au sérieux s'ils savent tout de notre ministre et de ses positions en allant lire son blog ?"). Ce que j'ai pu lire sur le blog de Carl Bildt (j'ai le grand privilège de comprendre à peu près le suédois) ne devrait à priori pas succiter de tollé diplomatique. Le contenu des discussions politiques n'est pas dévoilé. Mais le lecteur attentif peut noter quelques détails interessants. Par exemple lors du sommet européen à Bruxelles on apprend à la lecture du billet du 9 mars que l'auteur est resté en fin de réunion avec Merkel, Solana, et Steinmeier pour partager un "snack". Mais qu'il regrette que les discussions ne puissent être plus propfondes sur des sujets comme le proche orient. Il est passionant de suivre un ministre dans ses prégrinations entre Bruxelles, Ramallah, Genève et Orebro (son fief electoral) et de noter les quelques expressions qui permettent de deviner son état d'esprit. Revers de la médaille pour le ministre suédois : son blog a un tel succès qu'il se surveille et se censure sans doute un peu ces derniers temps. Dans son billet du 11 mars il note que plusieurs journaux étrangers ont consacré des articles à son initiative sur internet "le débat sur ce blog dépasse le cercle des pays voisins" remarque-t-il avant de conclure ironique : "je n'en suis pas sûr mais je crois que c'est la plus importante publicité internationale que la Suède ait eue depuis longtemps, dans la même division que l'initiative d'Olle Wästsberg dans Second Life".

7 commentaires:

pixeline a dit…

Bonsoir,
je ne sais pas si vous le connaissez, mais le sénateur Alain Destexhe a son blog depuis 2 ans je crois: http://www.destexhe.blogs.com/

Il en fait un usage très appréciable: commentaires tout à fait libres, c'est donc un espace de débat et n'est pas un simple outil de propagande.

Blogitic a dit…

De ce point de vue là, la Belgique n'est pas différente de la France. Ici aussi, nombre de décideurs politiques se sont essayé au blog avec plus ou moins de succès. L'utilisation de ce média a d'ailleurs été srutout utilisée à des fins... médiatiques, permettant de communiquer sur une soudaine actualité technologique, la plupart des blogs disparaissant aussitôt les projecteurs et caméras de télés parties...

Fabrice Grosfilley a dit…

@pixeline : je connais bien sûr le sénateur et son blog. La nouveauté ici c'et qu'il s'agit d'un ministre. Et que son blog est très personnel dans l'écriture.

Un petit Belge a dit…

Je crois qu'un blog est un des moyens pour rapprocher le monde politique des citoyens. En Belgique, très peu de responsables politiques ont le courage de le faire et d'accepter les critiques et questions embarrassantes. J'en cite quatre régulièrement mis à jour : la ministre-présidente de la communauté française Marie Arena (PS), le député-bourgmestre de Dour Carlo Di Antonio (CDH), le sénateur Alain Destexhe (MR) et la sénatrice Marie Nagy (Ecolo). Bravo à eux quatre!

mehmet a dit…

Comme il est fréquemment cité par De Morgen, il m'arrive d'aller jeter un coup d'oeil sur le blog du ministre flamand Bert Anciaux (Spirit).

Anonyme a dit…

MRTV est la première en annonce mais aussi en contenu...

Philippe a dit…

La Suède à toujours été un pays de grande transparence politique. Un exemple à suivre en Belgique.