04 février 2008

Le mercato d'hiver

J'avoue avoir un peu de mal à mettre ce blog régulièrement à jour ces temps-ci. Les lecteurs réguliers et perspicaces y décoderont le signe d'une intense activité à RTL, et ils n'auront pas tort. A défaut d'analyses plus fouillées, voici quelques nouvelles de départs, nominations, approches diverses et candidatures des cabinets et d'ailleurs parvenues à mes oreilles ces dernières semaines. Si les (très) petites nouvelles du petit personnel ne vous passionnent pas, désolé, mieux vaut revenir un autre jour.
Au MR David Maréchal, après avoir affronté les bourrasques de l'orange bleue n'est plus porte- parole du ministre des finances : il reste au sein du cabinet mais aura en charge désormais l'organisation des évènements et la communication de la loterie. C'est Sophie Van Malleghem, jusqu'ici en charge des journalistes néerlandophones qui reprend l'ensemble des contacts presse à son actif. Comme disait Coluche : il n'est pas interdit de penser dans les milieux autorisés que Didier Reynders puisse, selon certaines sources, recruter un 2ième attaché de presse dans les semaines ou les mois à venir (en clair : ce n'est pas dit mais l'auteur de ce blog s'autorise ce pronostic). Notez que le ministre des finances s'est également séparé du chauffeur qui travaillait pour lui depuis au moins une dizaine d'années (lequel est retourné à la SNCB)... et qu'il n'y a pas eu de petite fête d'adieu.
Par ailleurs Pierre Laurent Fassin (ex RTL) a rejoint le cabinet de Sabine Laruelle.
Au PS, Jean Pol Barras, secrétaire général du parti a pris congés du boulevard de l'empereur ce 1er février. Pas de fête non plus. Il est chargé d'une mission à Paris (ville qu'il apprécie)... et a postulé au poste de délégué de la communauté française dans la capitale française. Toujours au PS Laurence Zanchetta (ex RTL) assure désormais les relations presse de Christian Dupont ( pour rappel la précédente porte parole du ministre travaille désormais pour le président du PS, mais là vous avez une guerre de la communication de retard).
Inutile j'imagine que je vous apprenne que Katrhyn Brahy a demandé un congès sans solde à RTL pour pouvoir postuler au poste de délégué de la communauté française en RDC (ce congès lui évite de devoir interviewer d'éventuels intervenants dans le traitement de sa candidature).
Je ne parle que de RTL ? Non, j'avais gardé le meilleur pour la fin. Yves Leterme s'est semble-t-il mis à la recherche d'un porte parole francophone pour le jour où il sera premier ministre. Et il tient à un trouver un... à la RTBF. Plusieurs confrères du service public ont ainsi été approchés. Oui, oui, la chaîne qui a diffusé "bye bye belgium" et ce fameux reportage sur la marseillaise du 21 juillet. Finalement, vous voyez bien que Leterme progresse : il n'est même plus rancunnier.

3 commentaires:

Bur Lesque a dit…

Manque de candidats bilingues a rtl ?

Fils de Priam a dit…

Mais quel démon peut bien pousser des journalistes en vue à rejoindre l'obscurité d'un cabinet et à se coller une étiquette sur le dos ?

Fabrice Grosfilley a dit…

A "fils de priam" : sans parler à la place de mes ex-collègues et en précisant que je n'ai jamais envisagé de poser un tel choix pour moi-même, peut être n'avez vous pas conscience des difficultés de la presse. Contrairement aux apparences le journalisme ne "paye" pas si bien, et les jeunes confrères peuvent parfois se demander, dans un marché de la Belgique francophone pas très étendu, quel sera le déroulement de leur carrière... Il y a des confrères pour qui le doute n'est pas permis : ils sont et resteront journalistes toute leur vie, se contentent de peu et font preuve d'une indépendance viscérale. D'autres n'ont pas une "vocation" aussi forte, hésitent et peuvent être plus heureux ailleurs. L'important est de ne pas confondre les deux fonctions.