23 mai 2006

PS : les carolos renvoient la pression chez Di Rupo


C'est un retour à l'expéditeur. Mis sous pression les socialistes carolos n'ont pas voulu céder hier soir. Certes ils envoient un certain nombre de messages : l'échevin Lucien Cariat est appelé à démissionner, une charte des élus locaux sera rédigée et le conseil d'administration des intercommunales s'ouvre aux représentants de l'opposition. En revanche Jean Pierre De Clerq écope d'un simple blâme, et les listes provinciales et communales restent inchangées. Ce matin sur Bel RTL, le bourgmestre Jacques Van Gompel indiquait même que Jean Pierre De Clerq devrait se maintenir à la tête de la liste provinciale malgré un congrès convoqué le 2 juin sur la question. Bref, pas vraiment le geste fort réclamé par la présidence du parti. Les carolos n'obtempèrent donc qu'en partie. Ils obligent ainsi en retour Elio Di Rupo à se positionner lui même. Hier le président du PS menaçait de se saisir du dossier à un niveau supérieur... il est au pied du mur.

2 commentaires:

Mateusz a dit…

Va,gompel vient d'annoncer au JT de RTL qu'il remettait son mandat à DI Rupo ... la situation devient catastrophique ... peut-être va-t-elle entrer dans une phase critique ?

julien a dit…

Ne galvaudons pas le terme. La situation deviendra catastrophique si le FN bat tous les records aux élections communales. Ce qui est à craindre... (mais ce n'est pas une fatalité).