12 février 2007

Plus vert tu meurs


Etranges opérations de communications ce lundi. PS, MR et Ecolo s'exprimaient sur le réchauffement climatique à quelques minutes d’intervalle. On ne s’étonne pas du thème, il est porteur, cela se sait, et d’une intense actualité, mais de la simultanéité des conférences de presse. Sur le climat, chacun a donc marqué son style :
- la proximité pour le PS qui faisait signer une charte en 5 engagements à ses 11 bourgmestres, soulignant au passage de son écologie était « humaine » (difficile de croire que d’autres versions de l’écologie seraient inhumaines, mais bon)
- la fiscalité pour le MR qui suggère une exonération de la taxe de circulation pour les véhicules propres (pour info, celui qui porte la proposition, le chef de groupe Serge Kubla, roulait avant et après interview dans une BMW de gabarit imposant )
- l’appel général à un grand plan sur 12 ans pour Ecolo, avec deux climatologues en « grands témoins », et la compilation de plusieurs suggestions déjà présentées.

Coté CDH on observait tout cela avec un brin d’amusement : le parti de Joëlle Milquet a tenu un congrès sur le même thème il ya un mois, et estimait inutile d’en rajouter.

On ne jugera pas de la pertinence des propositions des uns et des autres (à chacun son programme, et à l’électeur de trancher). On peut en revanche se demander qui a eu l’idée en premier. Coté PS on affirmait avoir lancé l’opération il ya un mois et fixé la date il y a quinze jours (111 bourgmestre à convoquer cela ne se fait pas du jour au lendemain). Ecolo affirme avoir organisé sa conférence de presse au début du mois. Les uns et les autres affirment ne s’être rendu compte de la conjonction de date qu’au courant du weekend.
Au MR on confessait s’être décidé plus récemment (il ya une semaine environ) mais en précisant que le lundi a été choisi parce que ce jour là les journalistes wallons sont plus libres que le reste de la semaine (il n’y a pas de réunion de commission le lundi) et après que Serge Kubla ait effectivement déposé (mercredi dernier) sa proposition au greffe.
Morale de l’histoire, version positive : quand tout le monde s’exprime le même jour cela permet de souligner les divergences de vue sur un même sujet.
Morale de l’histoire, version cynique : quand tout le monde s’exprime le même jour cela empêche votre adversaire politique de se démarquer. C’est ce qu’on appelle de la communication « parasite ».

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Je ne suis pas toujours d'accord avec le PS mais ce sont leurs 5 promesses concrètes au niveau communal qui me séduisent le plus et qui me paraissent les plus rapidement réalisables. Je ne crois pas aux grands discours et je ne suis pas convaincu de l'intérêt de la droite pour l'environnement (cela ne me semble pas compatible avec leur soutien au monde économique).
Maintenant que l'environnement se retrouve en bonne place dans les programmes du PS, du CDH et du MR, se pose la question de l'avenir d'Ecolo... Ne serait-il pas judicieux pour eux de quitter la vie politique et redevenir un mouvement de pression (comme au début des années 80)?

Anonyme a dit…

Qui, le premier a eu l'idée de s'occuper de l'environnement et du climat?, c'est la question que vous posez.
Elle mérite de l'être. Mais ce n'est pas en jours, semaines ou mois qu'ils font compter. Plutôt en années, non?
Enfin, peu importe. Ce qui compte à présent, c'est d'avancer et de prendre réellement les mesures urgemment nécessaires. Et pour cela, il ne suffira pas au cdH, au PS ou au MR de multiplier les conférences de presse et les communications pour être crédibles...

Anonyme a dit…

Je vous remercie pour votre précision relative au véhicule de Serge Kubla. Ce genre de détails permet de se faire une bonne idée de la sincérité des engagements des politiciens.
Je salue ceux tels le commissaire à européen à l'environnement Dimas ou Evelyne Huytebroeck qui allient l'acte à la parole.

Anonyme a dit…

Faut pas être un Nobel en sciences politiques pour comprendre que PS, MR et cdH ont la trouille.

Après avoir dénigré à longueur d'années les écologistes et leur combat pour "les petits oiseaux", ils se rendent compte que le problème n'était pas imaginaire ou dérisoire.

C'est moins le réchauffement de la Planète qui leur fait peur, que le refroidissement de leur propre score électoral.

Epinglé ce matin dans la Libre Belgique : "C'est amusant, cette ruée sur le réchauffement climatique. C'est un thème important... Cela dit, personne n'en parlait il y a six mois, et personne n'en parlera plus dans trois mois", un bourgmestre socialiste sous le sceau de la confidence.

La course à la médiocrité a donc encore de beaux jours devant elle... Pas nous.

Anonyme a dit…

Effectivement. Le réchauffement cimatique, c'est comme la grippe aviaire : les médias et les lobbies foutent la trouille à tout le monde, ça dure un an ou deux, puis plus personne n'en parle. Le problème, c'est qu'entre-temps, l'une ou l'autre taxe liberticide sera venue s'installer...

G. a dit…

Tout le monde court derrière le réchauffement climatique. L'intégrisme intellectuel vert domine et une nouvelle forme de pensée unique à caractère écologique vient de naître. Il est aujourd'hui interdit d'être un "climat sceptique", tout le monde doit surfer sur la vague médiatique du climatiquement correct. Claude Allègre (éminent scientifique fçais) dont je ne partage pas la couleur politique soulignait il y a qq jours ces éléments en précisant qu'il fallait raison gardée face au réchauffement. Les marchands de peur sont très actifs pour l'instant et le dogme alarmiste vert est médiatiquement inataquable sous peine d'être taxé de tous les maux de la terre !!

Je crois en la capacité de l'homme à prendre son avenir en mais, l'innovation technologique et les développements du futurs nous permettront de nous en sortir sans casse ... Il y a qq années on nous annonçait le pire avec le trou ds la couche d'ozone et les gaz au CFC, aujourd'hui tt ça est très loin. On vit la même situation actuellement avec le réchauffement. Et que l'on ne me dise pas que des spécialistes comme van Ypersele (chercheur ucl) sont politiquement neutres, c'est tout le contraire, il est le bras armé du lobby alarmiste, tout comme d'ailleurs ce famieux GIEC très proche de greenpeace et du WWF. C'est ça l'analyse neutre et indépendante ??? Finalement nos (tristes) politiciens surfent sur la vague médiatique et d'un point de vue purment marketing on peut les comprendre ... mai son préfererait qu'il snousdonnent une vision à long terme de l'avenir, or chacun à le nez ds le guidon pensant à la prochaine échéance ...

Viaduc a dit…

@G.
Comme le rappellait ce matin Friedlingstein, climatologue CNRS invité à la rtbf, Claude Allègre est un éminent spécialiste en géochimie et analyse des mouvements tectoniques.

Son avis scientifique sur l'évolution du climat est aussi autorisé que celui de mon plombier à propos de mon installation électrique.

Pour les CFC, c'est le premier combat écologiste mondial réussi. Grâce à la signature et surtout la mise en oeuvre par 184 pays du protocole de Montréal en 1987, on a pu réduire drastiquement les CFC et renverser la tendance. En 2050, le trou dans la couche d'ozone reviendra à sa taille de 1980.

Enfin, pour la vision à long terme, si dire, écrire et lutter contre ce qui se produira de façon certaine en 2050/2100 etc, ce n'est pas "donner une vision à long terme de l'avenir", je capitule...

Aristophane Triboulet a dit…

"Je salue ceux tels le commissaire à européen à l'environnement Dimas ou Evelyne Huytebroeck qui allient l'acte à la parole."
Rappelez-moi. Evelyne Huytebroeck... C'est celle qui a un vélo dans le coffre de sa voiture pour faire les derniers cent mètres jusqu'au parlement bruxellois ?

Fabrice Grosfilley a dit…

Je ne connaissais pas cette anecdote, et ne suis donc pas en mesure de la confirmer ou l'infirmer. Mais en revanche, je peux garantir que la ministre bruxelloise de l'envirronement a comme véhicule de fonction une toyota prius, moteur hybride.

pixeline a dit…

@G:

"mai son préfererait qu'il snousdonnent une vision à long terme de l'avenir"

C'est justement sur ce point que contre attaque Ecolo: ils veulent que la nécessaire refondation de la société afin d'être respectueuse de la planète soit appréhendée comme une opportunité de revoir complètement le modèle social, économique et politique de notre société.
Le MR, CdH et PS, eux, proposent un peu plus du même plat à ce que je sache. Ils ont tous eu leur chance au pouvoir, on a vu ce que cela a donné. on est dernier de classes partout, sauf en clientélisme et nombre de ministre par habitant.

Anonyme a dit…

Pixeline, Ecolo a eu également sa chance au gouvernement de 1999 à 2003 et les Belges ont également vu ce que çà a donné (va voir les commentaires d'un billet de Fabrice Grosfilley consacré il y a quelques jours à Jean-Marc Nollet) : sortie utopique du nucléaire, Francorchamps, suppression des devoirs, problèmes de confiance avec la base d'Ecolo, critiques contre la monarchie, etc. J'ai voté en 1999 pour Ecolo avec la volonté d'un changement et j'ai été très déçu. Ils se prétendent plus éthiques que les autres mais lorsqu'ils sont au pouvoir, ils font la même chose que le PS, le CDH et le MR.

pixeline a dit…

@anonyme:

chacun son avis, mais selon moi:

francorchamps: Ecolo a eu raison trop tôt et pour les mauvaises raisons. Le problème de Francorchamps n'est pas le Tabac, mais sa gestion et les énormes détournements d'argent public dont le circuit est l'écran.
On a pu entrevoir quelles magouilles se cachent derrière francorchamps, rideau vite refermé par Daerden et consors; et ceux qui croient encore que ce grand prix vaut un tel investissement pour la Wallonie sont des naifs idiots butés virant à l'autisme.

Sortie du nucléaire: tous les partis ont signés la sortie du nucléaire, je te le rappelle. Ils me font rire ceux qui veulent faire passer Ecolo pour des amateurs alors que ce sont eux qui signent et puis renient, le stylo à peine lâché. Cela me rappelle ce type hagard qui signe des contrats sans les lire parce qu'il ne parle pas anglais. Et vous voudriez que les flamands nous prennent au sérieux avec des gars pareils au gouvernail?

Sur le fond, le retrait du nucléaire, s'il aura peut être des conséquences de rationnement d'énergie sur le citoyen (ce qui sera le cas avec ou sans nucléaire) constitue un signal clair pour les investisseurs. L'Etat joue alors un rôle de stimulateur de l'économie, et ne remplace pas l'économie en elle même, au contraire de ce que les appareils d'Etat tels que le PS, le Cdh et le MR semblent le vouloir: toujours plus d' agences interbrol, de ministère du sommeil public etc.

Est-ce qu'on va souffrir de cette mutation nécessaire vers une économie plus verte? Je suppose que oui, l'on doit commencer à changer notre train de vie, ca fait pas toujours plaisir, mais c'est pour un mieux, reconnais-le.Bon, on aura peut-être moins d'iPod au kilomètre carré, mais notre monde hyper consumériste de pseudo humains calculettes aux poumons encrassés a besoin d'un bon bol d'air frais, et de repenser la notion même de l'humain, pas centré autour de lui, mais conscient des responsabilités entrainées par ses énormes capacités.

Enfin, lorsque tu dis qu'ils font la même chose que les autres partis lorsqu'ils sont au pouvoir, j'aimerais que tu me cites des exemples, parce que là, franchement, je ne vois pas. Justement, tu cites Francorchamps, la sortie du nucléaire, mais je pourrais te citer la gestion des vols de nuits de Durant, ou la gestion de l'énergie en RW par Darras, qui ont marqué une rupture allant vers plus de bon sens et d'équité. Ecolo au pouvoir, cela a été seul contre tous, avec les barons du PS (di rupo, van cau, laurette...) qui les poignardaient dans le dos dès qu'ils avaient des idées un peu trop bonnes.

Enfin, tout le monde fait des erreurs, ne l'oublie pas. La différence, c'est ce que l'on fait de ses erreurs. Si on a une approche constructive, l'erreur devient une force car on apprend. Dans les partis traditionnels, si on les écoutent, ils ont toujours raison, ils ne font jamais d'erreur. Chez Ecolo, ils reconnaissent leurs erreurs. Tout simplement parce qu'ils ne sont pas dans des plans de carrière politiques comme les autres. On ne fait pas fortune comme politique chez Ecolo. Cela change très fort la donne.

Bon voilà, j'ai donné mon avis, tu sais ce que je voterai en juin :)

Anonyme a dit…

Pixeline, j'habite la commune des Honnelles (Hainaut) où lors des élections de 2000, l'unique conseiller communal écolo Bruno Deroubaix (avec à peine une centaine de voix) a monnayé sa participation nécessaire à une coalition au poste de bourgmestre qu'il a occupé de 2000 à 2006. Trouves-tu cette position très éthique? Moi, çà m'a dégoûté de voter et cela m'a démontré qu'Ecolo est comme les autres partis : il n'y a que le pouvoir qui les intéresse. Prenons aussi l'exemple de Schaerbeek où Isabelle Durant a renié l'accord pré-électoral de l'Olivier en octobre dernier et berné tout le monde... Ecolo fait des magouilles comme les autres partis.

Clément a dit…

Pixeline, ne sois pas naîf : si Ecolo a eu un si bon score électoral lors des élections de 1999, ce n'est pas pour leur opposition constructive ou pour leurs propositions intéressantes, mais tout simplement parce qu'il y avait eu deux semaines avant les oeufs et poulets à la dioxine...

Arrivé au pouvoir, Ecolo a montré qu'il y avait une différence entre faire les critiques de l'opposition (où Ecolo excelle...) et gérer des dossiers! A part refinancer la communauté française, je ne vois pas bien ce qu'Ecolo a fait d'intéressant... Suite à leurs nombreuses erreurs, Ecolo a été sèchement battu aux élections de 2003 et 2004. C'est bien la preuve qu'ils n'ont pas réussi à convaincre les électeurs. Même la base d'Ecolo n'était pas très satisfaite de l'action de ses ministres et envisageait la sortie du gouvernement fédéral. Suite à la cuisante défaite de 2003, certains membres d'Ecolo se demandaient publiquement s'il ne valait pas mieux quitter la politique et redevenir un mouvement de pression.

Anonyme a dit…

Réponse à Pixeline : Ecolo a un sérieux problème d'image et de crédibilité. Ils ont eu le tort de vouloir faire croire en 1999 qu'ils allaient tout changer et n'y ont pas réussi. Leur acharnement sur certains dossiers symboliques comme Francorchamps ou la monarchie est une erreur monumentale qui restera dans l'esprit des gens pour longtemps. Ils n'ont aucun vrai bilan à présenter (p.ex. qu'a fait en cinq ans Jean-Michel Nollet en tant que ministre de l'Enseignement fondamental?). Ecolo n'a toujours pas compris que les gens ne votaient pas pour un programme mais pour des personnes. A part le sexy Jean-Michel Javaux, aucune personnalité d'Ecolo ne sort du lot. Et maintenant que l'environnement se retrouve dans les programmes de tous les partis, beaucoup de personnes ne voient plus l'utilité d'Ecolo. Question image, ils apparaissent comme une bande de nostalgiques du "peace and love", un brin utopiques et rêveurs. Pas le profil idéal de gens à qui on a envie de confier les rênes d'un pays...

Anonyme a dit…

Dans la province du Hainaut, la liste Ecolo pour la Chambre lors des élections de juin 2007 a été dévoilée. En premier lieu : Jean-Marc Nollet, ancien ministre de l'Enseignement fondamental de 1999 à 2004. A-t-il relevé le niveau de nos têtes blondes? Non, les dernières enquêtes prouvent que les petits francophones ont de grosses lacunes par rapport aux petits Flamands. Ah, oui, il a voulu supprimer les devoirs à domicile pour donner encore moins le goût de l'effort aux élèves et inciter encore moins les parents à s'intéresser au travail scolaire de leurs enfants. Toujours à la Chambre, en DEUXIEME place, une jeune illustre inconnue qui n'a aucune expérience.
Alors, Pixeline, je suis désolé mais je ne vais pas voter pour ces deux personnes qui n'ont aucune crédibilité pour convaincre les gens qu'ils vont améliorer leur quotidien.

Johan a dit…

Moi non plus, je ne suis pas d'accord avec Pixeline. Je ne dis pas que le PS, le MR et le CDH sont les meilleurs et vont résoudre tous les problèmes. Mais ce qui m'agace chez Ecolo, c'est leur côté donneur de leçons comme s'ils étaient supérieurs au reste du monde politique. Pixeline, quand tu écris qu'Ecolo n'est pas comme les autres partis, c'est faux! Il suffit de prendre l'exemple d'Isabelle Durant qui a renié les accords pré-électoraux à Schaerbeek. Elle sera tête de liste au Sénat en juin mais peut-être va-t-elle ensuite renier aussi ses belles promesses électorales? Et oui, elle a fait des manoeuvres politiciennes comme le MR, le PS et le CDH. Lorsqu'Ecolo était au pouvoir, il n'a pas fait mieux que les autres. Tu écris que chez Ecolo, il n'y a pas de plan de carrière. Demande à l'ex-échevin écolo Henri Simons de témoigner sur la bonne entente, sur l'absence d'ambition et la bonne coordination d'Ecolo Bruxelles...

Pixeline, tu as bien entendu le droit de voter Ecolo en juin prochain, mais de grâce n'essaie pas de les faire passer pour un parti supérieur aux autres. Tu ne fais qu'exacerber ce qui agace chez Ecolo qui a laissé un mauvais souvenir de sa participation au gouvernement.