16 février 2007

Voitures propres (enfin presque..)


Deux ans après la signature des accords de Kyoto, intéressons nous aux voitures ministérielles. Le gouvernement fédéral montre-t-il l’exemple en choisissant des voitures économes en carburant et raisonnables en émission ? La réponse est non. Sur base des véhicules utilisés au conseil des ministres de ce vendredi voici un relevé non exhaustif, du plus pollueur au moins pollueur :

Marc Verwilghen , Audi Q7 : 282 grammes de CO2 au kilomètre
Didier Donfut, BMW X3 : 239 g CO2/km
Laurette Onkelinx, Guy Verhofstadt, Patrick Dewael, Rudy Demotte, Audi A 8 : 227 g CO2 /km
Didier Reynders, André Flahaut, Mercedes classe S : 223 g CO2/km
Els Van Weert, Renaat Landuyt, Volvo S60 : 174 g CO2/km

Pour être tout à fait précis, Patrick Dewael et Didier Reynders se rendent au conseil à pied (sans trop de mérite puisque leur cabinet est rue de la loi, à moins de 300 mètres).


L’exercice est-il poujadiste ? Peut-être, sauf si on le rapproche de cette déclaration de Guy Verhofstadt qui remonte au 2 février 2004, lors d’un colloque sur les technologies propres (le discours intégral est ici) :

« The government must set an example by systematically replacing its fleet of cars with clean, environmentally friendly cars. In fact, we've already started doing just that. Official government cars now coming to the end of their lease are being replaced by hybrids. Clean technology has benefits for military applications too. In fact, a great deal of research and testing is being done in this area - including on tanks. But this is just the beginning. I aim to have a full study carried out into the size of the fleet operated by the government and related companies, into the number of cars eligible for replacement in the short term, into the scope for reducing harmful emissions and into the impact this will have on the budget. »

Pour le porte parole du premier, il fallait entendre par « voiture gouvernementale officielle » les véhicules des cellules stratégiques, pas ceux des ministres. A la chancellerie du premier on compte d’ailleurs effectivement aujourd'hui deux Toyota Prius (dont une est utilisée par le porte parole).

Enfin si vous voulez vérifier les émissions de votre propre véhicule, un site officiel du gouvernement est à votre disposition.

7 commentaires:

David a dit…

bien vu Fabrice. Continuez dans cette veine, c'est hyper-pertinent... et porteur.

Un petit Belge a dit…

C'est toujours la même chose : faites ce que je dis et pas ce que je fais... Fabrice, il serait également intéressant de dresser le bilan du travail accompli en quatre ans au Parlement fédéral par nos députés et sénateurs sortants. Par ailleurs, je vous invite tous à venir donner votre avis sur mon blog sur le projet de circonscription nationale.

laurent a dit…

mais Verwilghen avant son Q7 Audi, n'avait-il pas une Range Rover (nouveau modèle)?
Il me semble que certains changent svt de bagnole

Anonyme a dit…

Mais c'est une info qui vient du Pan ça...

Fabrice Grosfilley a dit…

a "anonyme" : non, pas à ma connaissance (mais je ne le lis pas toutes les semaines). En revanche c'est une info que j'ai traitée pour le journal de RTL TVI. Le relevé des modèles utilisés et la recherche des émissions correspondante ont été réalisés vendredi matin. Si j'avais su que cela existait déjà je me le serai épargné :-)

David a dit…

Voilà que votre petite enquête, dans une version quelque peu appronfondie, fait la une du Soir Magazine d'aujourd'hui...

Anonyme a dit…

Et dans l'Echo du vendredi 2 mars dernier...