07 mars 2008

Le CDH et écolo s'agaçent mutuellement


Les écolos ne monteront pas dans le gouvernement Leterme I. A en croire ce communiqué du CDH ce sont les écolos qui auraient refusé. Réplique de Jean-Michel Javaux dans la DH « on attend de Joêlle Milquet qu’elle participe à donner à son équipe de la stabilité et des décisions plutôt que de tenter sans arrêt de semer la zizanie entre francophones ». CDH et Ecolo sont en concurrence frontale. Melchior Wathelet, chef de groupe CDH à la chambre ce matin sur Bel RTL enfonçait le clou « Ecolo a refusé de venir, c’est leur droit , on le respecte mais on le regrette ».

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Mais qui le croit ? Avec des discours pareils : "Ecolo a refusé de venir - nous on les voulait - les libéraux flamands je sais pas je m'en fous - le budget et le programme étaient bouclés - Ecolo aurait pu y imprimer sa marque" est-ce qu'il prend les auditeurs pour des débiles ???
le CdH pleurnichera encore aux prochaines élections car ils n'ont pas progressé autant que rêvé mais qu'ils sont nuls !

Francois a dit…

Le communiqué du cdH en question évoque une "logique de réel partenariat respectueux et s’engagent dans un programme ambitieux basé sur le long terme avec la volonté d’offrir au pays à la fois un avenir et la stabilité d’un gouvernement définitif." Stabilité à la veille d'une réforme d'ampleur de l'Etat? Gouvernement "définitif"? Jusque quand?

De leur côté, les Ecolos ont bien compris leur intérêt à rester hors d'un climat de confiance précaire et d'une politique instable. Ca reste un choix facile dans le chef d'une formation politique dont l'objet reste la conquête du pouvoir par des instruments démocratiques. Ce n'est pas la voie la plus lourde à emprunter que de laisser les autres s'empoigner... Mais ce n'est pas non plus la stratégie la plus rentable en termes de programme politique!