22 mars 2008

Leterme I


4 commentaires:

Anonyme a dit…

La question c'est "à quand la prochaine photo"? On aurait tendance à dire "pour très vite".

En même temps, on doutait bcp de la durée de vie de Verhofstadt II, au final, il est resté en place ... au-delà de la législature.

La Belgique est sans doute rentrée dans une de ses + longues périodes d'instabilité de ces dernières décénies.
La particularité de celle-ci est que cette instabilité est bétonnée par notre fédéralisme et ses institutions, qui poussent chacun à cultiver ses différences.
Parmi les nombreuses leçons de cette crise et de sa sortie, retenons que notre personnel politique s'accomode apparemment bien de gouvernement(s) sans programme clair et chiffré, capable(s) donc naviguer essentiellement en fonction des circonstances du moment.

Je parie que le Gouvernement tiendra jusqu'en 2011, ne serait-ce que parce que les sondages n'indiquent pas de gros mouvements dans les intentions de vote par rapport au dernier scrutin.

Et Fabrice, quel est son pronostic?

M. Bxl

Fabrice Grosfilley a dit…

Il y a pour moi un élément fondamental : le calendrier. Je considère qu'une chute du gouvernement fin juillet est délicate : les élections tomberaient à la rentrée de septembre... pas de quoi mettre les électeurs de bonne humeur. En cas de crise, attendre le contrôle budgétaire de septembre/octobre pour faire tomber la majorité et voter en novembre me semble plus envisageable... Mais il faudra pour cela que les sondages indiquent une évolution sensible. Provoquer des élections pour aboutir au même rapport de forces n'a pas de sens.

Un petit Belge a dit…

Personnellement, je pense que le gouvernement va tomber peu de temps avant les élections régionales de 2009, afin de recoupler les élections législatives, régionales et européennes. Dans notre pays si compliqué, avoir des majorités similaires à tous les niveaux de pouvoir simplifierait un peu les choses et faciliterait les contacts entre le fédéral, les régions et communautés.

Anonyme a dit…

Il ne faut pas oublier non plus que la campagne électorale fait toujours bouger les intentions de vote par rapport à ce que les sondages montrent au moment de la chute du Gouvernement

se fier donc uniquement sur les sondages pour décider d'une élection me paraitrait donc pour le moins hasardeux