28 avril 2007

Le 10 juin se joue sur le net

Osons un pronostic : la campagne des législatives 2007 sera marquée par l’utilisation massive d’Internet et une partie importante du débat se jouera sur le web. Certes le net fût déjà utilisé dans le passé, lors des communales de l’an dernier par exemple, mais l’on sent bien ces temps-ci un frémissement de la net politique belge. L’outil s’y prête bien entendu : léger et facile à mettre ne place (on écrirait presque à la porté du premier candidat venu), d’un coût modique (pas besoin de grever votre budget des dépenses électorales) interactif (si l’on s’en sait s’en servir) et ciblé (il est plus commode de trouver des citoyens réceptifs sur la toile que par l’intermédiaire des journaux télévisés). Il présente également l’immense avantage d’être direct (plus besoin de s’encombrer de ces intermédiaires pointilleux que sont les journalistes). Observez déjà : Elio Di Rupo poursuit son blog (ce n’(était pas un simple effet d’annonce), et la MRTV s’installe. Si vous surfez sur le blog du président du PS c’est la rubrique « réponses » (en haut à droite dans le "coin visiteurs") qui mérite le plus d’attention : on y voit Elio répondre face caméra aux questions des blogueurs. Une première. Toujours coté blogs, suivez Rudy Demotte (qui commente régulièrement l’actualité), Isabelle Durant et Hervé Jamar (dont le site très complet est une mine). Enfin n’oubliez pas Alain Destexhe : après l’avoir mis en sommeil pendant les élections communales le sénateur MR a réactivé un blog qui est probablement l’un des plus interactifs de ceux mis en place par le personnel politique. Pour moi, Destexhe (pour le débat) et Di Rupo (pour la maîtrise technique) sont incontestablement ceux qui utilisent le mieux internet aujourd’hui. Et je crois que ce n’est qu’un début (je prends le pari que d’autres blogs s’ouvriront dans les prochaines semaines).
Le débat sur internet est plus vif, plus partisan, contradictoire et complet que sur aucun autre média (tv comprise) : suivez les ramifications de site en site, vous aurez à la fois les infos et le spectacle. Observez enfin l’essor des « blogs citoyens ». La Belgique s’apprête à vivre dans les deux mois qui viennent le phénomène observé et souligné en France. Soulignons encore que 400 000 nouveaux électeurs voteront la première fois le 10 juin : des jeunes, qui surfent sur internet. Avec un rappel à l’ordre : être le plus présent dans la blogosphère ne vous assure pas de gagner les élections.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Marie Arena, André Flahaut,.. (comme si le blog était un outil socialiste, ah non, il y a Marcourt..)

Internet et les blogs vont t ils vraiment révolutionner la politique ? Un internaute concenscieux va t il visiter chaque blog avant de faire sa propre opinion ? (ou va t il, comme je le pense, ne regarder que ceux qui le confortent dans ses idées?)

En France, les deux candidats qui sont au deuxième tour n'avaient aucun blog..

Personnellement, je suis plutot sceptique sur ce phénomène et dubitatif sur ses effets réels.. (est on sur qu'on arrive à créer un débat constructif par commentaires interposés ?)

fabvdv a dit…

Sans oublier le blog de Bernard Clerfayt (actuel bourgmestre de Schaerbeek et dernier candidat à la Chambre sur la liste MR), l'un des précurseurs, parmi nos élus, à s'être intéressé au web pour communiquer avec le public : www.clerfayt.be

Fabrice Grosfilley a dit…

A "anonyme" (qui intervient très souvent): les deux candidats français n'avaient pas de blogs mais deux sites internets très actifs. L'usage du web dans la campagne a été constant, avec la NSTV d'un coté et le site "désirs d'avenir" de l'autre. Savez vous que Ségolène Royal met quotidiennement à la diposition des "blogueurs militants" des consignes ou du matériel "clef en main"? Le terme "ségosphère" n'est pas anodin...

christophe a dit…

Aux blogs, j'ajouterais également les forums qui restent des lieux de débats incontournables sur le net.

Anonyme a dit…

voir aussi le blog de georges dallemagne, www.georgesdallemagne.be; si il n'écrit pas tous les jours on peut patienter avec les belles photos de temples au cambodge!

Anonyme a dit…

En effet, le site d'Hervé Jamar est à son image exceptionnel!

Dommage qu'il n'est jamais été convié à "l'invité" de Pascal Vrébos. Il avait pourtant 4 ans pour le faire...

Assurément, un homme qui travaille dans l'ombre efficacement et dont l'action n'est pas assez relayée par les médias!