04 mai 2007

Le vlog politique et son pastiche

Je l'ai déjà souligné lors de billets précédents : l'internet prend lors de cette campagne une place particulière. Outil privilégié des partis politiques : les VLOG (contraction de blogs et vidéos). Ainsi le CDH a-t-il lancé le sien (il était temps), lisez ici ce qu'en dit Damien Van Achter.
Plus fort encore, le VLOG parodique. Sur le site lemdr.be vous pourrez voir un pastiche de la MRTV débusqué par Thierry Dupiereux. Regardez en bas à droite la signature. Cet outil de campagne est lancé par le PS. Ce n'est pas parce qu'on est sur le net que cela doit être moins méchant/percutant (biffer la mention inutile selon votre opinion) que dans les médias classiques...

10 commentaires:

Mateusz a dit…

J'adore ce pastiche ! J'en ai parlé avec Xavier Baeselen (un des présentateurs de la MRTV), en ON il n'avait pas l'air trop affecté de prime abord... mais il a quand même renvoyé quelques attaques à Elio di Rupo.

pixeline a dit…

c'est vraiment de la politique de bas étage, genre bac à sable.
Bravo le PS. Quelle vision d'avenir ce parti nous propose pour le pays, vraiment, c'est magnifique.

Et vous les journalistes, vous cautionnez cela?

Cela n'a rien de méchant, c'est beaucoup plus grave que cela. On interdit la publicité comparative mais on autorise de telles pratiques?

Les insolites de l'info a dit…

c'est en tout cas vraiment bien fait. Je m'interroge sur l'efficacité d'un tel procédé. Question : l'acteur est il membre du PS, candidat sur une liste, indépendant.... cela donne aussi envie de voir sur le site du MR. Finalement ce volg donne l'envie de savoir, c'est donc utile et amusant.

Les insolites de l'info a dit…

c'est en tout cas vraiment bien fait. Je m'interroge sur l'efficacité d'un tel procédé. Question : l'acteur est il membre du PS, candidat sur une liste, indépendant.... cela donne aussi envie de voir sur le site du MR. Finalement ce volg donne l'envie de savoir, c'est donc utile et amusant.

christophe martin a dit…

Un mot : Waouw !!!

Simple et efficace, voilà un buzz qui nous amène à découvrir la politique sous un autre angle, loin du côté un peu trop institutionnel des sites partisans… Je dois avouer que je n’ai pas pour habitude de parcourir les programmes politiques (shame on me mais suis-je le seul ???) et là, ben oui, j’ai pris le temps de le faire…

Mission accomplie donc ?

Oui, je le pense sincèrement ! A mon sens, ce qui ressort plus que la critique de l'un ou l'autre parti, c'est la nécessité de s'intéresser aux vraies priorités. Si ce que nous propose M. Sechaufalolifier apparaît très rapidement excessif et irréalisable, n’en est-il pas de même pour certaines propositions formulées par les candidats plus « classiques » ???

Bravo donc au PS et gageons qu’on ne devrait pas tarder à voir les autres partis suivre cette super initiative…

Philip Hermann a dit…

La politique du clic...

Aujourd'hui le PS lance un buzz pour diffuser son programme pour les prochaines élections législatives. Les meilleurs experts belges du marketing internet se sont penchés au chevet du grand malade et ils ont produit ceci, qui fera sans doute date dans la politique belge.

C'est drôle, c'est diaboliquement génial et efficace mais est-ce cela la politique de demain? Une politique confiée aux gourous de la communication, où le fonds semble ne plus avoir aucune importance.



Car quel est le parti pris de ce nouvel outil de communication??? C'est que le discours politique est définitivement creux, comme le discours publicitaire d'un marchand de lessive est fondamentalement creux (ce sera toujours mon produit qui lave le plus blanc). Au travers de ce Buzz du PS, celui-ci stigmatise les discours politiques pour les réduire au néant, des promesses sans lendemain, des discours strictement vides de sens...un abyssal néant. Très intelligemment, ce buzz surfe sur ce sentiment, qui n'est que trop répandu et particulièrement chez les jeunes, qui sont incontestablement le public cible.



Si ce sentiment existe, c'est qu'effectivement il est devenu légitime de s'interroger sur la raison d'être de la politique: pourquoi vote-t-on, pourquoi être condamné en justice ne porte jamais à conséquence pour un politique, pourquoi tous les coups sont permis, pourquoi le respect de la parole donnée n'est plus qu'une illusion, pourquoi un programme n'est plus qu'un agglomérat de propositions vides de sens, qui neconstituent pas de réels engagements, qui ne portent pas à conséquences ou qui peuvent être reprises par tous? Et singulièrement pour le PS, qui par un tour de passe-passe publicitaire désamorce la critique fondamentale qu'on peut lui adresser après l'accumulation des scandales?



Ce buzz tend à banaliser ceux-ci? Il tend à légitimer l'opinion que tous les politiques se valent et plus justement qu'ils ne valent pas grand chose? Dans ce cas, il serait légitime de choisir comme pour une poudre à lessiver celui qui communique le mieux. Celui qui a le discours le plus drôle, le plus décalé, le plus vrai vis à vis de lui-même. Du point de vue strict de la communication, c'est génial.



Mais les dommages collatéraux sont aussi importants, car demain, si le fond n'a plus aucune importance, ce sera l'escalade vers les discours les plus trashs, ce sera une peopolisation encore accrue du monde politique, ce sera une démission et un désintérêt encore plus marqué de tous ceux qui misent sur la crédibilité, sur le respect de certaines valeurs (dont l'honnêteté), sur la compétence pour ce type de carrière!!!



Avec internet pourtant, une autre façon de faire de la politique, est rendue nécessaire. Les incompétents et les menteurs sont soumis à la critique immédiate de dizaine de milliers d'observateurs. Confondre les mensonges, les incohérences, les double discours, les reniements est aisé. Chacun ou presque possède désormais les moyens d'exposer publiquement les dérapages... Vérifier des données, prendre une photo, filmer et rendre disponible au monde, est quasi instantané et incontrôlable.



Devant l'accumulation des errements de ses mandataires, le PS a choisi de nous dire que tous étaient comme lui, qu'aucun parti ne pouvait réussir sa rénovation...reconnaissant son échec et son impuissance, il a choisi la fuite en avant. Ce n'est clairement pas ma conception de la politique et même si je suis admiratif de la virtuosité de l'exercice de style: je suis indigné par cette manipulation!!!

Anonyme a dit…

Bravo à cette initiative "décapante", www.lemdr.be, qui bouscule enfin un peu nos habitudes et surtout qui développe un moyen inédit de nous poser la vraie question en cette période très importante où nous allons être amenés à choisir nos représentants pour le Parlement fédéral et peut-être indirectement...notre premier Ministre.

La vraie question qui nous est donc rappelée d'un manière intrepellante c'est : que nous proposent réellement les partis politiques comme PROJET pour notre vie, notre quotidien, notre pouvoir d'achat, notre famille, bref, quel projet de société?

C'est formidable mais un peu déstabilisant de se faire ouvrir les yeux par une telle initiative, faute de pouvoir se le voir offert par les journaliste...qui sont bien plus souvent maintenant dans un rôle de "présentation" ou de "tout au sensationnel" que de critique des projets de fond des partis. On pourrait pourtant espérer cela d'eux, un peu de plus value, afin de nous aider à trouver les vrais repères dans les projets présentés par les hommes et les femmes politiques.

Regardons en France... Respect, car le nouveau Président a été élu démocratiquement et que les français se sont mobilisés pour ce scrutin. Mais honnêtement, que voyons-nous? Elu Président parce que c'est un "homme "fort" qui peut à nouveau conduire la France".... Quel projet de fond à tout cela? A-t-on réellement dit aux français qu'ils votaient pour un homme qui ne veux pas de l'euthanasie pour les personnes qui souffrent en fin de vie, qui adopte une attitude plus que limite envers les personnes d'origine étrangère, qui veut une "franchise" avant de pouvoir se faire rembourser des soins de santé (je me demande bien ce que la personne avec un petit salaire pensera de son soutien à cet homme "fort" quand cette mesure s'appliquera...).
Et le Président du MR qui nous dit la bouche en coeur le soir de l'élection du nouveau Président de la République que ce programme, c'est aussi celui du MR!
Et bien au moins, de la sorte, on a compris.
Et au moins, le MDR nous incite un peu à réfléchir à ce sujet...

En tout cas, pour moi, c'est choisi! Je n'ai jamais vôté socialiste jusqu'à présent mais cette initiative aura mon soutien le 10 juin....parce que j'ai été voir le projet du parti qui l'a lancée...vu qu'on y était invité à la fin du spot...

Fabrice Grosfilley a dit…

à Pixeline : les journalistes ne cautionnent rien, ils rendent compte. C'est très différent. Pour ma part j'estime que les journalistes n'ont pas à porter de jugements qui rélèvent de la morale. C'est un exercice individuel que je laisse à chacun de mes lecteurs, en fonction des opinions et des valeurs qui leur sont propres. Et les commentaires laissés sur ce blog vous permettent de constater que le débat est réel...

Anonyme a dit…

Bravo au PS! Ce pastiche est vraiment très bien fait et un peu d'humour intelligent (pas la mascarade autour de Daerden) ne fait de tort à personne.

pixeline a dit…

effectivement. Peut-être ai-je réagi un peu vite. J'imagine que c'est le genre d'opposition que ferait le parti au pouvoir depuis ce qui me semble des siècles s'il était, effectivement, relégué dans l'opposition.

personnellement, j'aurais préféré que le PS me donne des arguments "en faveur de", plutôt que "contre", ce qui abaisse le niveau du débat et sert les extrêmes. Mais il ne faut surtout pas le leur dire, ils diront que vous n'êtes pas de gauche TM ...