13 mai 2007

Verhofstadt félicite Sarkozy... pour de vrai ?


Monsieur le Premier Ministre,

Merci beaucoup pour ce beau moment de télévision que vous avez bien voulu partager avec nous sur Youtube et que je découvre grâce à Damien. Cette séquence confirme ce que j’ai déjà écrit sur ce blog : : la campagne du 10 juin ne pouvait pas se passer d’internet. Les hommes politiques ont semble-t-il un fort besoin de se mettre en scène sur ce nouveau média (pas de journalistes qui vous contredisent, pas d’adversaire à neutraliser du regard, pas de temps d’antenne à comptabiliser, bref, youtube pour un candidat c’est que du bonheur, et le bonheur ça se partage).

Monsieur le Premier Ministre, après avoir bien regardé votre vidéo, permettez moi quelques remarques. D’abord que si vous aviez écouté l’autre télévision belge francophone vous n’auriez pas du attendre 20 heures pour féliciter le nouveau président français (allez, c’est de l’humour, je sais bien que les deux chaînes ont diffusé le résultat bien avant le 20 heures).

Ensuite, et plus sérieusement, je constate que vous n’avez pas renoncé à faire un bon score auprès des francophones (BHV cela compte), sinon je ne comprends pas bien pas bien l’intérêt de cette rubrique. Nicolas Sarkozy est -il populaire auprès de vos électeurs gantois ?

Enfin, Monsieur le Premier Ministre, je m’étonne de la familiarité du ton que vous employez avec un nouveau chef d’état pas encore en fonction : tutoiement et « je vous embrasse » de rigueur, cela ne fait-il pas un peu négligé. Je me réjouis en revanche de voir que vous avez la direction de la conversation. Visiblement, Sarko n’est pas un bavard…Dans la séquence diffusée ici, vous lui laissez à peine le temps de répondre. C’est de bonne augure pour les négociations serrées que vous pourriez avoir avec lui dans les prochaines semaines. Je sais qu’avec vous les interêts du royaume seront bien défendus et que le petit Nicolas ne vous contredira pas.

Je voudrai également vous féliciter pour le travail important que vous accomplissez pour les archives du royaume. Savoir que vous filmez chacune de vos conversations téléphoniques avec un collègue européen ravira les historiens.

Allez franchement Monsieur le Premier Ministre, vous voudriez nous faire croire que Nicolas Sarkozy répondait au téléphone ce soir là ? Sur les chaînes française qui ne le quittaient pas d'une semelle, on ne l’a pas beaucoup vu le gsm en main…Ou alors c’était le lendemain ?

5 commentaires:

Mateusz a dit…

Perso, j'y crois pas... un tête de page dans la DH de ce lundi et sur mon blog aussi ;-)

PS : j'aime beaucoup cette lettre, je vais la linker d'office ;-)

Anonyme a dit…

enfin...! Fabrice, vous vous lâchez enfin (un peu). Il était temps. Je vous lis depuis pratiquement le début et j'allais me désabonner de votre flux RSS car je vous trouve excessivement "politiquement correct". Pertinent sur l'analyse mais, comme un robot, insipide et inodore de manière générale. Vous ouvrez une porte (un peu) pour la première fois. Franchissez le seuil et lâchez vous encore plus. Et plus souvent!

Fred a dit…

Mon cher Fabrice,

Cette vidéo est certes très étonnante. Je souhaite donc faire part de quelques réflexions sur le sujet.

1° Quel est l’intérêt de placer une vidéo en français sur un site néerlandophone à destination d’électeurs flamands (Verhofstadt, gantois est 1er effectif au Sénat).

2° Sur ce point, tu cites BHV. S’il est vrai que Guy Verhofstadt est populaire auprès des francophones (cfr le baromètre La Libre/RTL), il faut noter qu’aux dernières législatives il a obtenu 62.000 voix sur BHV pour 573.000 voix au total. C’est plus de 10% des voix ; un score intéressant mais qui est loin des 106.000 voix de Louis Michel sur BHV (le plus gros faiseur de voix sur cet arrondissement) . Un flamand à BHV aura toujours moins de voix qu’un francophone et dieux sait s’ils sont nombreux sur cette circonscription.

3° Renseignements pris auprès du premier (qui a accepté de nous accorder une interview dans son bureau au 16, chose suffisamment rare voire unique que pour être soulignée), le coup de téléphone à eu lieu à 19h25, soit 35 minutes avant la diffusion du résultat des présidentielles sur la RTBF. Le fait que dans la séquence sur le site, on voit d’abord la promulgation du résultat sur la RTBF et ensuite l’appel Sarkozy a une explication : Guy Verhofstadt reconnaît qu’il s’agit là d’un montage pour davantage scénariser le coup de fil sur son site.

4° L’usage veut que les coups de fils de félicitation pour un candidat à la magistrature suprême d’un pays soient organisés par les collaborateurs diplomatiques. On n’imagine mal Sarko rater un coup de fil de George W Bush parce que sa ligne est occupée avec Verhofstadt. C’est pour cette raison, selon lui, que Guy Verhofstadt attaque directement sa conversation, sans aucune formule de politesse au préalable. C’est un conseiller qui a introduit le premier belge auprès du nouveau président français qui à ce moment-là recevait déjà des appels d’une bonne partie de l’Europe et du monde. Il me revient du reste, que la ligne devait être libre à 20h00 précises pour que le candidat de l’UMP puisse avoir un contact avec la candidate du PS.

5° Si le ton entre les deux hommes est familier, c’est, selon Guy Verhofstadt, parce que les deux hommes se connaissent bien. Ils auraient même partagé ensemble une étape du Tour de France. A ce propos, la visions de rushes d’images d’archive démontre qu’ils se tutoient depuis longtemps. Et personnellement, si les deux hommes, dans le cadre d’une conversation téléphonique se parlent de manière si amicale, ne faut-il pas y voir une opportunité d’élus de deux pays de se mettre l’autre dans la poche ? Politiquement ça peut servir…
Ajoutons enfin sur ce point que le premier ministre m’a soutenu qu’il rencontre régulièrement Sarkozy. Ils ont en ami commun : Jean-Marie Leblanc, ancien directeur du Tour de France si ma mémoire ne fait pas défaut.

6° Enfin, Guy Verhofstadt est flamand et en flamand le tutoiement est de rigueur. Le vouvoiement n’est que très peu utilisé et témoigne d’une distance très nette avec son interlocuteur…. Un peu comme entre camardes socialistes 

7° Concernant les télévisions françaises qui collaient Nicolas Sarkozy. J’ai justement le souvenir de voir un candidat qui a passé le plus clair de son temps au GSM lorsqu’il était en voiture allant de la salle Gaveau au Fouquet’s. Et cela, ce sont des images qui étaient diffusées vers 21h. Nous n’avons pas vu Nicolas Sarkozy avant son discours salle Gaveau, soit avant 20h30. Et pour cause… il était au siège de campagne de l’UMP pour recevoir des coups de téléphone ! On peut d’ailleurs voir l’image dans le « Paris-Match » de la semaine dernière.

8° Et je terminerai par ce point, je pense qu’à partir du moment où le premier affirme lui même que ce coup de fil est réel, il faut jusqu’à preuve du contraire lui accorder une certaine confiance. Rien ne permet au stade actuel de démontrer qu’il y a supercherie. L’envisager me semble être un procès d’intention. D’autant que vu l’impact très relatif de cette vidéo (il parle français sur un site internet 100% néerlandophone) sur l’électorat principal de Guy Verhofstadt, je l’imagine mal se mettre dans un pétrin où entre mensonges et fausses vérités, il devrait se dépêtrer de média qui se jetteraient sur lui en début de campagne. Mais il est vrai que cette considération est entièrement subjective. Elle n’a rien de journalistique.

NB : ceci dit, bravo pour la qualité de ton blog. C’est toujours un plaisir de le lire.

Fred Cauderlier

Fabrice Grosfilley a dit…

Allez Fred, j'avoue que le doute est permis... Ce qui ne me rassure pas pour autant. Penser qu'un premier ministre fait filmer ses entretiens indique un curieux mélange des genres entre le candidat et le chef de gouvernement... Mais c'est vrai qu'on en voit d'autres par les temps qui courrent.

GreG a dit…

Je suis content, je ne suis pas le seul à avoir eu l'impression que le premier ministre lisait un prompteur ...

Regarde vide, un débit de parole qui ne laisse pas le temps de répondre, etc ...

J'ai pensé également à de la "pub" gratuite. :-)