12 juin 2006

Les 10 chantiers en congés du bâtiment


C’est un fameux caillou dans la chaussure de Guy Verhofstadt. En janvier dernier la coalition violette avait présenté les 10 chantiers censés baliser son action jusqu’aux élections communales. Le premier avait insisté : son équipe ne se laisserait pas distraire par les échéances électorales, cette feuille de route était la preuve de sa détermination. Au sein des 10 chantiers celui consacré à la productivité des entreprises et au pouvoir d’achat des travailleurs était évidemment celui sur lequel toutes les attentions allaient se focaliser. Elio Di Rupo lors d’un bureau du parti socialiste puis Didier Reynders lors de l’émission « le grand défi » avait dressés les grandes lignes d’une « réforme fiscale bis ». Avec des différences notables, notamment sur le pouvoir d’achat des classes moyennes. L’agenda officiel prévoyait des décisions définitives ce mercredi en conseil des ministres. Patatras, les bleus et les rouges renoncent à se mettre d’accord. Il n’y aura qu’un conseil restreint, et les décisions finales sont renvoyées à une date ultérieure. Il semble que la ministre (SPA) du budget Freya Vanden Bosche ait fait savoir qu’elle trouvait les pistes libérales de réductions d’impôts déraisonnables. Aux dernières nouvelles le gouvernement fédéral se contentera d’un accord de principe juste avant les vacances d’été, avec transmission pour avis aux partenaires sociaux et aux régions. Les décisions ne seraient réellement prises que pour le discours de politique fédérale, soit le 10 octobre. Le gouvernement qui voulait tant donner l’impression de travailler sans se soucier des élections…. n’en donnera la preuve que 2 jours après le scrutin…

1 commentaire:

marcdb a dit…

mais, non le gouvernement travaille,... a autre chose,... cfr les vols de nuits pour lesquels le gvt a déjà organisé 4 kern. Guy Verhofstadt a même reçu les régions ce matin à l'aurore,... mais là ils travaillent dans la plus grande discrétion.