06 juin 2006

Les premiers chiffres de Dedicated Research et le MR numéro 1 à Charleroi


C'est un sondage très attendu qui aurait du être rendu public ce mercredi par la RTBF et les journaux du groupe sud presse. Quelles sont les intentions de vote aux prochaines élections communales ? Le sondage qui épluche les grandes villes wallonnes repose sur un échantillon de 300 personnes par ville (soit une marge d'erreur de l'ordre de 5%) et s'annonçait très spectaculaire. On emploie le conditionnel car sa parution est finalement repoussée de 24 heures. Toute la journée les réunions de crise se sont succèdées à la RTBF et à Sud Presse. Faut il considérer ces chiffres (et surtout une chute de 22% pour le PS carolo voir ci dessous) comme crédibles ? Les organes de presse commanditaires semblent se poser la question. En cause , semble-t-il, une erreur de méthodologie de l'institut qui se serait mélangé les codes postaux (et aurait oublié que depuis la fusion des communes une ville peut s'étendre sur plusieurs codes postaux). Les chiffres que je communique ci dessous sont donc les chiffres originaux obtenus par Dedicated REsearch. Ils m'ont été confirmés à plusiuers sources. Mais ils ne seront pas publiés tels quels.


Intentions de vote à Charleroi : le MR devant le PS

MR : 23,1% (soit +8,5% par rapport aux régionales 2004 )
PS : 20,8% (-22%, autant dire une chute libre)
FN : 19,5% (+2,6%)
CDH : 15,7% (+4,8%)
Ecolo : 15,1 (+8,6%)

Notez que le PS perd également plus de 10 points à Mons et La Louvière.
Question subsidiaire : si la publication est reportée de 24 heures, est-ce pour des interviews supplémentaires dans les quartiers oubliés ? Ou bien s'agit il d'une correction statistique (un "lissage" dans le jargon des sondeurs) ? Réponse dans 24 heures.
D'ici là les 2 organes de presse tenteront de colmater les brêches (ces chiffres circulent déjà beaucoup dans le milieu, retarder leur publication c'est encourir le risque d'être accusé de dissimulation), et l'institut de sondage devra songer à rétablir sa crédibilité...

7 commentaires:

julien a dit…

Ce qui est effrayant, ce sont les 20% du FN!

Anonyme a dit…

oui 19,5% en imaginant seulement un gain de 2,6% ......

julien a dit…

Si on tient compte du traditionnel écart dû aux sondés n'osant pas avouer leur intention de vote extrême-droite, on pourrait imaginer que le FN se classe premier parti... Ce ne sont que des sondages, mais ils font froid dans le dos!

viaduc a dit…

Soyons clairs: je suis écoeuré par le score du FN.

Mais, à condition que les chiffres soient exacts, j'y trouve motif de très légère consolation.

Quand, sur un séïsme chassant 20% des électeurs socialistes, "seul" un dixième de déçus se reporte sur l'extrême droite, le moins qu'on puisse écrire c'est que les carolos sont bien plus malins que ce que le PS himself laisse entendre.

Non, les carolos ne se reportent pas comme des robots abrutis vers le FN dès qu'ils ne veulent plus voter PS...

Un réconfort, donc, mais ça ne soigne pas le traumatisme.

fabrice grosfilley a dit…

Précisions reçues ce mardi soir d'un confrère de la RTBF : le sondage sur la ville de Charleroi au moins serait réellement incomplet et impubliable en l'état. Ce collègue me fait savoir également qu'il n'y aurait pas eu plusieurs réunions de crise, comme écrit ci dessus, mais une seule (au cours de laquelle il fût demander à l'institut de revoir sa copie). Comme je n'étais pas sur place je le crois bien volontiers...

Anonyme a dit…

Comme quoi ce n'est pas parcequ'on fait le lit de l'extrême droite (suivez mon regard pour l'expression) que l'électeur se couche dedans....

cotontige a dit…

Moui, je ne vois pas l'intérêt de publier les chiffres d'un sondage "non dégrossi". Tous les sondages publiés doivent faire l'objet de retouches ou de corrections, alors donner des chiffres qui n'ont pas subi les mêmes filtres que les autres, je trouve que ça manque un peu d'honnêteté, non ?

Deuxio, imaginer que les affaires en cours vont chambouler les résultats du PS, c'est faire bien peu de cas de l'inertie ambiante et de la force du clientèlisme comme mode de fonctionnement.
Je pense que ce n'est pas les chiffres carolo qui vont changer (tout comme les habitudes vont rester). L'impact risque de se faire "en-dehors" de la zone d'influence... Je pense que le PS va perdre des plumes.. dans d'autres circonscriptions, mais pas particulièrement à Charleroi.

Même si j'espère me tromper.