29 janvier 2007

A l'église


J’avais peu après les élections communales souligné le passage de Bertin Mampaka et quelques autres candidats dans une église congolaise (la nouvelle Jérusalem). Je m’étais surtout étonné de pouvoir trouver des photos d’un office où les candidats remerciaient les fidèles pour leur élections, ainsi qu' une liste des « candidats de la nouvelle jérusalem » indiquant aux fidèles comment voter.
Ces jours ci un contributeur anonyme me conseillait de faire le même type de recherches sur une conseillère communale de Schaerbeek. Autant l’avouer je n’ai rien trouvé du même ordre (ou bien j’ai mal chercher). La candidate en question semble bien fréquenter les églises protestantes mais sans apparaître comme une représentante de ces églises. Dans ma quête j’ai malgré tout déniché une trace du passage de Laurette Onkelinx à l’Eglise Internationale de Bruxelles. Rien de bien méchant, fréquenter une église (régulièrement ou exceptionnellement , ce qui semble être le cas ici) n’appelle pas de commentaires de ma part. Se revendiquer de cette église, ou bénéficier de son soutien pour une activité politique est en revanche plus discutable, mais je le souligne encore une fois, ce n’est pas ce que j’ai trouvé dans le cas présent. C’est donc juste une photo, mais je la trouve bien cadrée, :-). L’original se trouve ici.

5 commentaires:

Viaduc a dit…

Cette image est fabuleuse ! Merci pour ce grand moment de détente. J'en souris encore...

Anonyme a dit…

je ne comprends pas l'utilité d'une telle photo. S'il n'y a rien de mal pourquoi la publier ? Et si vous n'avez pas de commentaires à faire quelle est la raison de cette publication ?

Anonyme a dit…

je ne comprends pas l'utilité d'une telle photo. S'il n'y a rien de mal pourquoi la publier ? Et si vous n'avez pas de commentaires à faire quelle est la raison de cette publication ?

Anonyme a dit…

Nous avons démarrer l'année 2007 avec l'exposition de différents scandales qui ont permis à la presse de remplir beaucoup de pages et servent de tremplin pour certains politiciens en campagne électorale. Les scandales sur les détournements de fond ont été ressasés et utilisés par certains partis politiques. Donnons pour exemple, l'enqête judiciaire d'une affaire datant de 2000 impliquant la Marine royale, le Prince Laurent et la monarchie médiatisée au point qu'il est possible de croire à une déstabilisation voulue de l'Etat Belge.
Dans le même registre, des accusations publiques accompagnées de perquisitions, d'arrestations ont fait le goût du jour des médias et politiciens. L'organisme reconnu par le gouvernement en matière de culte Musulman, l'EMB crée en 1998 par un arrêté royal a été victime d'accusations financières en tout genre créant un climat aussi détestable que celui provoqué en mars 2005 lorsque la ministre de la justice a commis une ingérence dans les affaires du culte Musulman avec l'organisation des élections l'Executif des musulmans.
Le droit de regard de l'Etat sur les élections de cet organisme représentatif avait déjà été entamé par le Ministre de la justice Tony Van de Parys(CD&V) pour un screening sur la base de données fournies par la Sûreté de l'Etat en 1998. Ce fut une première de la violation des règles démocratiques. Nordjin Maloujahmoun, élu en 1999 en tant que représentant du culte musulman suspecté de malversations en 2003 avec 11 perquisitions à l'appui fut innocenté en 2005. Mais un nouveau président, Mohammed Boulif fut élu en 2003, après la concertation du Conseil de ministre restreint dû au refus du ministre de l'époque Marc Verwhilgen. L'équipe de Boulif a été accepté dans un climat de suspicions de malversation et détournement des fonds. Au milieu de tout cela l'EMB tentera de résoudre d'autres problèmes inhérent à la reconnaissance des mosquées et des imams. Puis est arrivée la nouvelle ministre de la justice, Laurette Onkelinx encore en fonction à l'heure actuelle. En 2004, en tant que ministre des cultes, elle déborde de ses fonctions, ignorant le principe fondamental de la neutralité de l'Etat en matière de religion avec l'introduction de son projet de loi: créer une commission chargée d'organiser les élections générales pour le renouvellement des organes représentatifs du temporel du culte musulmans. Elle engagea ce projet de loi à la suite d'un courrier qu'elle reçut de Kissi Boulif en février 2004, membre de l'assemblée générale, devenu vice- président de l'EMB actuel sous un score dérisoire (400 voix). En dépit de l'avis défavorable du Conseil de l'Etat pour ingérence disproportionnée, Laurette Onkelinx fit voter cette loi en 4 jours, du jamais vu dans l'histoire du Parlement Belge. N'en réferrant pas à l'Executif des Mususlmans, elle provoque un boycottage des élections par les belgo-Marocains. Les Belgo-marocains étant son principal électorat, madame Onkelinx entreprend des compromis avec la communauté Turque pour ne pas perdre la face. Son ex-époux, Abbes Guenned, à la réputation contreversée, travaille sur le dossier des cultes et il est très probable qu'il ait été aussi pour quelque chose dans la mise en place de son ami Kissi Benjelloun et les distensions internes. Le mardi 16 janvier, Mohammed Boulif est incarcéré à la prison de Forest pour abus de confiance. Rien ne lui a été épargné, comme les fausses informations sur des ordinateurs soi-disant disparus alors qu'ils avaient été inventoriés par un huissier à l'arrivée de la nouvelle équipe. Le juge Claise au vu des réels faits qui lui ont été présentés, le libère le 24 janvier 2007. Mohammed Boulif, innocent a malgré tout eu le temps pendant cette semaine d'incarcération d' expérimenter les conditions déplorables des prévenus et ceci n'étant pas un honneur pour notre ministre de la justice. C'est LauretteOnkelinx elle même qui présenta une plainte contre Mohammed Boulif et le fit arrêter.
Quel intérêt y a-t-il à harasser l'ancien Président de l'Executif? Histoire politique? Mohammed Boulif est connu pour ses préférences pour le parti CDH alors que Kissi Boulif ce personnage influent dans le monde des affaires du marché Hallal, connu pour avoir eu des ennuis avec le service des impôts et les finances, est à la botte du parti de notre ministre de la justice et le protégé de Abbes Guenned.

Anonyme a dit…

tu vois fabrice,tu ne pas objectif sur ce sujet