05 juin 2007

Dans les coulisses des débats


Je viens de sortir de quelques débats. En radio pour Bel RTL, ou en télé (Duels de président, vendredi dernier sur RTL TVI) j’ai noté quelques moments intéressants. Comme vous êtes assez nombreux a demander des anecdotes je vous en livre donc quelques unes. En précisant que ce n’est pas du « off the record » puisque nous étions sur antenne.

Duels des présidents
Jöelle Milquet(CDH) se met à tutoyer Jean Michel Javaux (ecolo) en plein débat. Un truc pour essayer de le déstabiliser ou pour faire passer l’idée que les humanistes ne sont pas si éloignés des écolos ?
Pendant que Joëlle Milquet parle avec Elio Di Rupo (PS) d’une augmentation des pensions, Didier Reynders, hors antenne (MR) hausse les épaules et bougonne. Il attaquera quelques minutes plus tard le président du PS sur le même thème. Jean Michel Javaux, à la même table souffle alors au président du MR « en vérité c’est une augmentation index et liaison au bien être compris ». Conseil utile ?

Du même Javaux lorsque Kathryn Brahy pose une question sur Charleroi à Didier Reynders et Elio Di Rupo : " Ils partent sur Charleroi ? Ca va pêter".

Débat Brabant Wallon.
André Flahaut (PS) arrive sans note. Il sort un minuscule carton, d’une taille inférieure à un paquet de cigarettes, pour noter ses idées au fur et à mesure. L’hostilité entre le ministre de la défense et Charles Michel, tête de liste MR est très perceptible. La tête de liste socialiste proteste contre le décompte des temps de parole. Ce décompte est pourtant correct et c’est bien le ministre de la défense qui a parlé le plus longtemps dans ce débat là.

Débat Bruxelles-Hal-Vilvorde
Laurette Onkelinx(PS) surveille également la bonne utilisation du chronomètre (il faut reconnaître qu’elle fût victime d’une erreur humaine – corrigée- lors d’un débat des communales). Olivier Maingain (MR) affirme que sa formation propose une exonération des charges pour les premiers emplois crée dans une PME. Je lui indique que je ne l’ai pas lu dans le programme. Il maintient. Je viens de vérifier : je ne trouve toujours pas.


Débat Hainaut
Longue partie sur la situation à Charleroi. Rudy Demotte (PS) semble isolé et sombre. En revanche lorsque je lance le thème de la santé, vent de panique chez les autres candidats. Marie Christine Marghem (MR) et Jean Marc Nollet (Ecolo) comprennent que les écrans installés derrière chaque micro permettent de surfer sur internet. Ils se précipitent sur les sites de leurs partis respectifs pour relire les programmes. Ils avaient besoin d’une antisèche ?

10 commentaires:

Nono a dit…

En tt cas, Reynders a la mémoire courte. Un débat avec Di Rupo le vendredi soir sur RTL-TVI et le dimanche il tape sur le méchant président du PS qui veut pas débattre.

Oubli?
Tête en l'air?
Alzheimer?
Cocaine?

Anonyme a dit…

Il parle d'un débat, un vrai, avec un échange d'idées sur tous les thèmes de la campagne, avec une comparaison des programmes... Afin que les électeurs puissent choisir le projet de société qui leur convient le mieux.
Pas d'un échange de 3 minutes chronométré sur un seul thème.
Attention, je ne dis pas que ce n'est pas intéressant, je dis que ce n'est pas suffisant!

Alex a dit…

100% d'accord avec anonyme.
9 minutes de débat/face à face avec 4 minutes 30 de temps de paroles, ce n'est pas un débat. Le débat Ségo/Sarko a duré plus de 2h30 diffusé sur 2 grandes chaînes nationales, plusieurs radios, plusieurs chaines du câble et de la TNT (+ internet) et sans grandes interventions des journalistes.
Si tu (Nono) trouves qu'il y a eu un débat, alors je t'invite à voir ce qui ce passe à l'étranger. En ce qui concerne le face à face Leterme/Verhofstad, c'était pas long non plus et le débat a été diffusé en 2e partie de soirée. En Belgique, le débat est bel et bien difficile à organiser.
Enfin, je me demande pourquoi nous n'avons pas droit à un face à face Milquet/Di Rupo sur la RTBF cette semaine ?

Nono a dit…

bon alors les gens,

vous voulez du débat Di Rupo/Reynders...

vous avez ca là
http://www.rtbf.be/info/dossiers/elec/2007/index.htm

mais aussi si
http://www.lesoir.be/video/?v=20070515_debat

A vot'service les gens...
Nono

G. a dit…

Nono, au service des gens mais surtout au service de l'empreur (et son Boulevars) ??

C'est vrai qu'un vrai débat de fond manque ! P-ê pas pdt 2h30 mais au moins 60 à 90 minutes ! Que l'on puisse opposer les programmes ... Ce n'est pas en organisant des "débats" à qq jours des élections que l'on peut réfléchir à l'aise ... Ces débats auraient du s'insrcire ds la durée et la longueur !

David a dit…

"Olivier Maingain (MR) affirme que sa formation propose une exonération des charges pour les premiers emplois crée dans une PME. Je lui indique que je ne l’ai pas lu dans le programme. Il maintient. Je viens de vérifier : je ne trouve toujours pas "

Cher Fabrice, cette mesure citée par Olvier Maingain se nomme dans le programme du MR "Faciliter la création et la viabilité des PME, par exemple, en renforçant la réduction de charges patronales et en étendant à quatre engagements la réduction "premier engagement" afin de soutenir les PME.

Le programme du MR veut renforcer une mesure de réduction de 400€ (de réduction structurelle) + 1000€ pendant 15 mois et après 15 mois, 400€ pendant 2 ans (pour le 1er travailleur). Si l'on parle d'un renforcement pour cette mesure, cela équivaut à une exonération vu ce qui existe déjà en la matière.

Fabrice Grosfilley a dit…

A David : merci pour cette précision. C'est vrai que dans mon esprit "étendre une réduction" n'était pas équivalent à une exonération pur et simple de toute cotisation sociale comme le propose un programme d'une autre formation.

hika a dit…

@nono
Quel pourcentage de la population va être touché par les débats des liens que tu donnes ?
Un pourcentage ridicule comparé à ce que toucherais un débat télévisé.
Si Di Rupo ne veut pas débattre devant une large audience, il ne veut pas, c'est comme ça, c'est bien dommage pour la démocratie, mais faut arrêter de nier les faits !

Fabrice Grosfilley a dit…

Une précision quand même : pour que le débat puisse avoir lieu, il faut un diffuseur... Les chaînes ont arrétés leur dispositifs réciproques et je doute qu'lle puisse le changer si près du terme sans léser les autres formations en lice...
Le "débat sur le débat" nous renvoie en fait à une autre problématique : souhaite-t-on une bipolarisation à la française ? Si oui ce débat est indispensable. Si on est d'un avis contraire c'est la "formule à 4" qui est légitime...

Anonyme a dit…

Je souhaite rester anonyme, mais je tiens à souligner la qualité tant des analyses de M. Grosfilley que de sa narration des débats. Il apporte cet esprit critique qui fait la noblesse du journalisme et qui manque malheureusement à nombre de ces confrères. Ce blog est un moment de respiration dans la campagne. Sur le fond, je n'ai jamais vu une campagne aussi dure où les attaques personnelles se substituent autant aux débats d'idées. Cela passionne peut-être plus les foules mais cela réduit encore le champ de la politique au sens noble du terme. La personnalisation entraînera pourtant encore plus ce que l'opinion semble dénoncer aux travers des sondages. Encore un paradoxe de cette campagne. Bien à vous.